Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Mick Jagger et Marianne Faithfull dans les jardins de l'hôpital Mount St Margaret, à Sydney, le 27 juillet 1969. Marianne Faithfull hospitalisée à la suite d'une overdose.
Mick Jagger et Marianne Faithfull dans les jardins de l'hôpital Mount St Margaret, à Sydney, le 27 juillet 1969. Marianne Faithfull hospitalisée à la suite d'une overdose. © Getty - Lipman / The Sydney Morning Herald

As tears go by, la ballade de Marianne et Mick

Diffusion du lundi 15 octobre 2018 Durée : 5min

Bouclés à doubles tours dans la cuisine de leur appartement par leur manager de l’époque Andrew Oldham, Mick Jagger et Keith Richard alors peine âges de 40 ans à eux deux, gribouillent leurs premières chansons.

Si, sur scène en 1964 les Rolling Stones usinent déjà les meilleures reprises de blues et de rock, en mode apprentis auteur compositeur, Mick et Keith ont plutôt tendance à mouliner des refrains bien acidulés du genre « As tears Go By ». 

Jugée indigne du répertoire du futur plus grand groupe de Rock'n'Roll de tous les temps, Oldham confie à sa petite protégée Marianne Faithfull le soin d’enregistrer cette ballade. Un an plus tard alors que les Stones enregistrent leur propre version destinée au marché américain, Marianne Faithfull et Mick Jagger officialisent leur relation Sex, Drug, and Rock'n'roll, qui, pendant trois ans, va défrayer la chronique. 

En Grande Bretagne « As tears go By » par les Stones ne sortira que bien plus tard et en face B du 45 tours 19th Nervous breakdown. La maison de disques très prévoyante ne voulait surtout pas que, dans les hits parades, la chanson se retrouve en concurrence directe avec le monumental « Yesterday » des Beatles. 

Bien sûr les fins limiers de Pop Story ont retrouvé « Tu es partie » l’adaptation française ou plutôt québécoise de « As Tears go By » des Rolling Stones. Le nom de Jean Beaulne ne vous dira sans doute pas grand chose. Pourtant dans les années 60 ce chanteur faisait partie des Baronets, un trio dans lequel René Angelil, futur époux et mentor de Céline Dion jouait les jeunes crooners . 

Au milieu des années 90 Vanessa Paradis qui a définitivement laissé derrière elle Gainsbourg, Joe et les taxis enregistre en live ce petit joyau signé Jagger/ Richard. 30 ans après l’originale cette version de l’ex lolita du Top, prouve que cette ballade, comme ses deux auteurs compositeurs est du genre indestructible.