Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

le 15 juillet 2018 à Moscou, l'équipe de France est championne du monde.
le 15 juillet 2018 à Moscou, l'équipe de France est championne du monde. © Getty - Matthias Hangst

Une coupe et des tubes

Diffusion du jeudi 27 décembre 2018 Durée : 5min

2018 c’est l’année de la coupe du monde et de la deuxième étoile des Bleus.

En attendant la finale de ce 15 juillet, une flopée de singles en tout genre a fleuri dans les bacs et sur les ondes de la planète foot. Le premier de tous est une resucée de l’hymne sorti il y a 20 ans plus tôt lorsque nos héros s’appelaient  Zidane, Blanc, Deschamps, Lizarazu, Bartez ou Mémé jacquet et qui accompagna les bleus jusqu’à ce 3ème but inscrit face au Brésil de Ronaldo. Un petit frisson de nostalgie signé Hermes House band.

« I Will survive » c’était il y a 20 ans. Comme pour chaque coupe du Monde celle de 2018 disputée en Russie a aussi son hymne. On pensait que les organisateurs allaient nous pondre un truc très local, genre Kazachok et balalaïka. Et bien non! en guise de moujik barbu en uniforme et toque de fourrure sur le crâne, on a eu droit à un trio international composé du chanteur américain Nicky Jam, de l’artiste albanaise Era Istrefi et de la star planétaire Will Smith. A défaut de Kazachok, à Moscou, le supporter s’est bien lâché sur ce « Live it Up ».

La marque de boisson gazeuse sponsor officiel de cette coupe du monde a aussi joué du décibel. Pour son chant officiel elle a fait appel à Jason Deluro, l’artiste aux 30 millions d’albums vendus et originaire d’Haiti.  La chanson « Colors » dévoile aux "brothers et sisters" du monde entier son message d’espoir, de paix et d’amour universel... Et si on peut gagner encore plus de sous c’est pas plus mal non plus.

Et comme à chaque fois, on finit par se perdre au milieu de tous ces hymnes et autres chants officiels.... Chacun y va de son petit refrain pour une marque de soda, de survêts ou de tatanes à crampons, les mêmes que portent les stars des équipes nationales. Mais chacun distille, comme le chante Red one et Adelina, ce même message: La coupe du monde c’est vachement cool, parce qu’on est tous des potes, quelque soit notre couleur de peau ou nos origines et que le meilleur gagne, enfin surtout les bleus quoi.