Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Indila.
Indila. © Getty - David Wolff.

Une danse pour un nouvel envol

Diffusion du mercredi 27 mars 2019 Durée : 5min

C’est une rengaine qui nous a accompagnés en 2014, un thème grave sur une mélodie bien accrocheuse saluée, cette année là, par le public et l’Académie des victoires de la Musique.

Tout le monde a chaloupé au rythme de la « Dernière Danse » d’Indila, une chanson, à qui les Enfoirés n’ont pas manqué de rendre hommage, c’était à Montpellier lors de leur campagne de 2015. Après la « Dernière Danse » aux restos du cœur, Chico et sa bande de Gypsies vont adapter à la mode flamenco ce titre enregistré par une jeune interprète aux origines multiples. Dans les veines d’Indila coule un peu d’Algérie, mais aussi d’Egypte et du Cambodge, un joli mélange auquel la guitare de l’incontournable Chico rajoute une pincée de Camargue et des saintes maries de la Mer.

Co-écrite avec DJ Skalp, « Dernière Danse » emprunte à Charles Aznavour un petit bout de sa chanson « Parce que tu crois ». Ces quelques notes  enregistrées en 1966, ont d’ailleurs pas mal été courtisées par cette génération de bidouilleurs de décibels. Doctor Dre, Eminem, Bitter, Cro et bien sûr Indila, doivent beaucoup à ce morceau signé du grand Charles.

« Dernière Danse » qui s’inspire de « Parce que tu crois » d’Aznavour sortie 40 ans plus tôt, tourne en boucle et nous révèle la douce voix d’Indila. Pourtant la demoiselle n’est pas une inconnue, après avoir pas mal collaboré avec tout ce que le hip-hop et la musique urbaine comptent d’artistes cultes, Indila, épaulée par son mari DJ Skalp tente l’aventure en solitaire. Dès sa sortie « Dernière Danse » affole la bande FM, les chaînes musicales et devient en quelques semaines un des titres les plus diffusés de cette année 2014.