Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Le trio Mécano avec au centre la chanteuse Ana Torroja.
Le trio Mécano avec au centre la chanteuse Ana Torroja. © Getty - David Nivière

"Une femme avec une femme", un titre longtemps interdit

Diffusion du lundi 1 octobre 2018 Durée : 5min

Le 20 novembre 1975 le Général, dictateur Franco s’éteint à Madrid après avoir dirigé l’Espagne d’une poigne d’acier pendant plus de trente ans.

Le pays s’émancipe et partout dans la péninsule, la jeunesse comme les générations d’artistes qui l’ont précédée se libèrent. Désormais des groupes de rock tel Mécano, n’hésitent plus à aborder des thèmes comme l’homosexualité jugés tabous et interdits sous le régime de celui qui s’était auto-proclamé le caudillo ou le guide.  Avec « Mujer contra Mujer », Mécano devient le premier groupe espagnol, qui chante dans sa langue maternelle, à s’exporter hors des frontières des pays latinos. Quant à la chanson, elle est très vite  adaptée à peu près partout dans le monde. Aux Etats Unis, par exemple, c’est Laura Branigan, la diva de nos années 80 qui l’enregistre en Espagnol.   

Pour l’album « Les Enfants du Top 50 » paru en 2014 et qui célèbre les 30 ans de notre classement des meilleures ventes de disques, Lara Fabian enregistre cette version française déjà N°1 chez nous, un quart de siècle plus tôt, aux mois de novembre et décembre 1990. 

Personne n’a oublié, je pense, cette version de Mécano servie à merveille par la voix oh combien troublante de la très sensuelle Ana Torroja et de ce texte habillement adapté par l’auteur Pierre Grosz. Récemment Ana Torroja qui interprétait à Mexico « Une femme avec une femme » fut rejointe sur scène par la star locale Maria Léon. Leur duo se termina par un tendre baiser devant des milliers de spectateurs acquis à la cause de l’amour universel. Tout cela, pour rappeler que pendant des années, cette chanson militante a été interdite de diffusion dans de nombreux pays dont le Mexique.