Replay du vendredi 21 septembre 2018

Vie à la gomme et guitares bubble-gum

Eternel teenager, le duo Souchon-Voulzy a puisé dans ses souvenirs pour façonner de la nostalgie à plein tube.

Laurent Voulzy en concert lors de la fête de l'Humanité le 11 septembre 2016, Parc de la Courneuve.
Laurent Voulzy en concert lors de la fête de l'Humanité le 11 septembre 2016, Parc de la Courneuve. © Getty

Y’a du flipper, du baby, des filles inaccessibles assises en amazone sur le porte bagage de la mob et en fond la voix de Lennon ou de Mick Jagger. Bref, les chansons signées Souchon Voulzy comme Bubble Star sortie en 78  sont un véritable concentré d’adolescence gravé sur vinyle. 

Dérivé du fameux chewing gum maousse destiné à faire des bulles, le terme Bubble est associé dans les années 60 à tout ce qui touche la jeunesse. A la télé les ados regardent des « Bubble série », au ciné des "Movie Bubbel gum", le tout jeune Mickaël Jackson chante de la "Bubble soul" et un constructeur imagine même pour eux une "Bubble voiture". 

A la veille des années 80, alors que les punks défoncent la scène anglaise à coups de tronçonneuse et de démonte pneu, que sur les dancefloors on se la pète façon Travolta, sur les ondes de nos radios françaises, ça paillette à mort dans les hits parades. Laurent Voulzy, la frisette en bataille, le blouson lamé or, le pantalon blanc à "patte d’eph", se trémousse maladroitement et, avec sa chanson « Bubble Star » fait pétiller cette année 78.

Mots clés: