Toutes les émissions

Pourquoi ? Comment ?

7h50 - 15h45

Comment ça marche
Comment ça marche © Fotolia - vege

Mai 68 en Picardie - Jeudi 10 mai

Diffusion du jeudi 10 mai 2018 Durée : 3min

Comment Jean-Pierre Garcia a manifesté, jeune étudiant, aux côtés de Robert Badinter.

Le mouvement du 22 mars qui va déboucher sur Mai 68 est parti de la faculté de Nanterre. A Amiens Jean-Pierre Garcia l'un des fondateurs du Festival international du film, alors étudiant en droit s'en souvient. 

Et dans les profs qui manifestaient,  il y avait Robert Badinter qui à l'époque était prof de droit commercial sur Amiens et également Jean-Pierre Cot, qui était un des profs de sociologie politique

Verbatim :

Jean-Pierre : " le mouvement du 22 mars qui a été très localisé à Paris jusqu'à ce que le mouvement déborde et englobe la Sorbonne. Après le mouvement déborde, fermeture de la Sorbonne, on va vers l'occupation de la Sorbonne et les manifs commencent à se développer un petit peu partout sur Paris.  Au fur et à mesure que montent les manifs sur Paris,  avec le cycle répression-solidarité-répression-solidarité, le mouvement se développe et rejoint Amiens. Je me souviens de manif vers le 15 avril de solidarité avec nos camarades étudiants parisiens."
Annick : "Donc là pour le moment on est que sur des manifs étudiantes ?"
Jean-Pierre : "En fait le 13 mai 68 qui est le point tournant, est un lundi. Dès le vendredi soir qui précède, donc vers le 8 - 9 mai, grosse répression très violente à Paris rue Soufflot et à partir de là, dès le samedi après-midi une manif s'organise sur Amiens très vite et commence à attirer beaucoup de monde. Les ouvriers durant ce weekend, les centrales syndicales CGT, CFDT et FO se retrouvent et décident que le lundi 13 mai serait une manifestation de solidarité dans toute la France avec arrêt de travail.  
Là,  on a eu sur Amiens une manif dans laquelle il y avait dix ou douze mille manifestants. Ca se voyait clairement que ce n'était pas du tout du tout la même chose que ce qui se passait jusque là aussi bien du point de vue des manifs des ouvriers,  quand il y avait des actions qui les concernaient, que du point de vue des manifs étudiantes."
Annick : "Manifestation générale dans toute la France et en Picardie contre le général de Gaulle; Une date qui marque le début de la grève générale et aussi le rassemblement des étudiants avec les enseignants ?"
Jean-Pierre :"Je me souviens très bien que le lundi 13 mai 68 avoir manifesté, aux côtés des profs  de la fac de droit, c'est la première fois qu'on voyait des profs aux côtés des étudiants dans des manifs, en tout cas sur Amiens et tous les syndicats ouvriers aussi. Et dans les profs qui manifestaient,  il y avait Robert Badinter qui à l'époque était prof de droit commercial sur Amiens et également Jean-Pierre Cot, qui était un des profs de sociologie politique également sur la fac d'Amiens. Ils étaient avec leurs épouses, donc sans aucun doute Elisabeth Badinter qui était là aussi aussi mais je ne la connaissais pas à l'époque.  Badinter et Cot  je les connaissais bien et tous deux ont été ministres sous Mitterrand".