Replay du jeudi 22 avril 2021

Comment améliorer ses échanges avec les autres en 4 étapes grâce à la communication non-violente

- Mis à jour le

Evitons les rapports de force, comment sortir de ces moments où nous sommes front contre front dans un affrontement où le ton monte dans les tours ?

Travailler sur ce que je ressens pendant mon échange avec l'Autre.
Travailler sur ce que je ressens pendant mon échange avec l'Autre. © Getty - dane_mark

Laisser parler sa colère, sa rancœur, sa déception amène souvent à dire des mots qui ne font pas avancer la discussion, tout au contraire : personne ne sort grandi de l'affrontement verbal violent. Alors, on se pose et on réfléchit ?

Faisons ça avec Julie Lancel, elle est coach en développement personnel et chaque semaine sur France Bleu Poitou, elle met à notre disposition des techniques utiles à une communication sereine.

Souvent dans l'interaction avec l'Autre, on ne sait pas reconnaître ses propres besoins, a fortiori les écouter. Pas davantage ceux de notre interlocuteur. En étouffant les émotions, les besoins de chacun ça peut entraîner des malentendus et des conflits.

Il existe quatre étapes pour communiquer avec bienveillance, avec empathie et avec responsabilité.

1- Observer ce qui se passe de manière factuelle et sans jugement. Ce qui peut se traduire par ces mots : "quand je t'entends me dire ça , avec ces mots-là..." On parle toujours à la première personne : je m'exprime en mon nom. 

2- On essaie d'identifier ce qui se passe à l'intérieur de moi dans la situation présente : "quand j'entends la critique que tu formules, voilà ce que je ressens." Cela suppose d'avoir pris un peu de temps pour faire le point sur les émotions que j'ai ressenties et de les nommer précisément.

3- Il s'agit maintenant d'exprimer son propre besoin : "je suis en colère parce que j'aurais eu besoin de respect, de confiance... On communique à l'Autre le besoin non satisfait.

4- Enfin et c'est facultatif, on formule à l'Autre une demande précise, concrète et sur laquelle on va lâcher prise quant à nos attentes. 

Cette méthode de communication non-violente s'acquiert avec le temps, en l'utilisant au quotidien.