Replay du mardi 25 mai 2021

Mon coiffeur a des gestes doux : je le garde !

- Mis à jour le

Aller chez le coiffeur, c’est se détendre, prendre du temps, c'est une parenthèse dans sa journée, un moment de douceur. Pour Jérôme Joubert, coiffeur, cela commence dès le bac à shampoing.

De la douceur pour passer un bon moment chez son coiffeur
De la douceur pour passer un bon moment chez son coiffeur © Getty - BSIP / Contributeur

Souvent, dans les salons, les client(e)s ont « leur » coiffeur ou coiffeuse. Cela tient à peu de choses : un bon contact, des sujets de discussions communs, un style similaire ... Mais ce qui compte également et surtout, c’est la douceur des gestes.

  • le shampoing

Il doit être efficace, c’est un geste lavant, mais surtout fait avec délicatesse. Oublions les shampoings où on a l'impression de passer dans le tambour de la machine à laver. 

  • le soin

L’application du soin doit être encore plus en douceur avec quelques points de compressions (massage Shiatsu par exemple), la tête ne doit jamais être bousculée. Il est important également que la voix de la coiffeuse se fasse plus basse, plus poudrée. 

  • le démêlage

La chevelure, la texture ne doit pas être tirée. Pour cela, une main va tenir la mèche proche de la racine pour que l’autre main, avec un peigne, démêle sans difficulté et surtout sans tirer. 

Je préfère ce coiffeur car il ne me tire pas les cheveux !

  • la coupe

Vous ne devez pas sentir le peigne sur la chevelure et en aucun cas sur le cuir chevelu.

  • le brushing

Trop de coiffeurs réalisent les séchages en force, les cheveux sont tirés, la tête est secouée. Il faut tempérer la chaleur du sèche-cheveux mais aussi éviter toute traction excessive. Dès que la brosse exerce une tension, il faut reprendre la mèche et la retravailler plutôt que de passer en force. 

Mots clés: