Replay du vendredi 16 avril 2021

Gagnons en souplesse avec les étirements actifs

- Mis à jour le

La souplesse se travaille régulièrement par des exercices répétés, brefs mais intenses. Les étirements actifs expliqués par notre coach sportif.

Fente avant pendant une dizaine de secondes sans oublier de respirer !
Fente avant pendant une dizaine de secondes sans oublier de respirer ! © Getty - Simon D.Warren

Oublions les étirements passifs ! Ces étirements n'apportent en fait aucun réel bénéfice en terme de souplesse. Ça peut éventuellement être un moment de détente mais rien de plus.

Ainsi parle Benjamin Daniaud coach sportif, mais c'est quoi un étirement passif ?

Vous savez : par exemple la jambe tendue, légèrement surélevée et on tient 30 secondes et plus, ça c'est de l'étirement passif.

Ok mais alors a contrario, c'est quoi un étirement actif, puisque c'est ce qui nous intéresse aujourd'hui ?

Il s'agit de chercher la plus grande amplitude possible de façon contrôlée.

Si nous reprenons l'exemple de la jambe, nous allons effectivement l'étirer mais moins longtemps, en respirant en pleine conscience, et nous allons enchaîner avec un exercice qui sollicite ce muscle.

En résumé : 

  • l'étirement actif se fait sur 10/20 secondes,
  • soit ensuite on répète cet étirement en essayant toujours en respirant, d'aller un peu plus loin mais sans tenir la posture dans la durée, 
  • soit on fait par exemple des fentes avant en cherchant à aller le plus loin possible, là encore sans maintenir l'effort plus que quelques courtes secondes.

Ce travail d'étirement va peu à peu gagner en amplitude et donc en souplesse.

On fait ça combien de fois par semaine ?

Tous les deux jours, c'est bien.