Toutes les émissions

Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Trou de mémoire ?
Trou de mémoire ? © Getty

C'est quoi la mémoire ?

Diffusion du lundi 5 novembre 2018 Durée : 2min

C'est quoi la mémoire ?

La mémoire constitue l’une des fonctions les plus importantes de notre cerveau et il est possible de répondre que c’est une fonction qui permet de conserver et de faire revenir consciemment quelque chose que l’on a apprit antérieurement. 

Son mécanisme est un phénomène d’une grande complexité dont il semblerait que nous ne connaissions encore que la partie immergée de l’iceberg mais où une partie du cerveau appelée l’hippocampe semble jouer un rôle fondamental.

Il est préférable de parler de mémoires au pluriel ; ces différents types de mémoire interagissant entre elles. Ainsi certains malades ou accidentés peuvent avoir certaines formes de mémoires préservées et d’autres altérées. Classiquement, l’on distingue trois catégories de mémoire : celle dite sensorielle, celle à court terme et celle à long terme, elle même subdivisée en 2.

1.       La mémoire sensorielle c’est l’aptitude à garder un élément en mémoire grâce à la perception visuelle et à la perception auditive. C’est ainsi qu’il est possible de se souvenir de ce que l’on a vu, touché, mangé, dit …

2.       La mémoire à court terme ou mémoire de travail est la seconde catégorie qui va permettre à l’esprit de retenir les informations durant la réalisation de taches. L’exemple le plus classique de cette mémoire est celui de la recherche d’un objet que l’on a égaré tout en évitant les endroits où l’on sait pertinemment qu’il ne sera pas !

3.       La mémoire à long terme résulte d’un stockage durable à l’intérieur de certaines zones du cerveau. Elle peut être subdivisée en mémoire déclarative et non déclarative.

La mémoire déclarative c’est la mémoire explicite qui repose sur un enregistrement de connaissances culturelles ou générales qu’un individu peut faire émerger consciemment.

La mémoire non déclarative c’est la mémoire procédurale qui n’est pas accessible à la conscience contrairement à la mémoire déclarative. Il s’agit de souvenirs qui concernent des associations et des savoirs faire comme par exemple faire du vélo. Ces gestes sont appris grâce à leur répétition puis stockés dans la mémoire procédurale et ne nécessite pas un rappel conscient de l’apprentissage des gestes.