Toutes les émissions

Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Courir pendant la grosses
Courir pendant la grosses © Getty

Courir pendant la grossesse

Diffusion du mardi 27 novembre 2018 Durée : 2min

Beaucoup de femmes, en âge d’avoir des enfants, interrogent leur médecin sur l'opportunité de continuer à courir pendant la grossesse.

Il est admis dans les recommandations pour les femmes

enceintes que celles-ci doivent effectuer chaque jour 30 minutes d’exercice modéré.

Car cet exercice physique permet de réduire la prise de poids pendant la grossesse et ainsi de

limiter entre autre le risque de diabète gestationnel et d’hypertension.

Il faut tout de suite rappeler que l’on parle ici d’un exercice physique quotidien mais modéré

car un exercice excessif pendant la grossesse pourrait être au contraire à l’origine d’un faible

poids à la naissance, d’anomalies congénitales foetales, d’un accouchement prématuré.

En ce qui concerne la course à pied, une récente étude internationale menée sur près de 1300

femmes pratiquant cette activité a recherché un impact négatif éventuel de la course sur l'âge

gestationnel (c’est à dire le moment de l’accouchement) et le poids à la naissance du bébé. Et

à l’analyse des résultats, il n’apparaît pas de différence significative entre les femmes qui ont

cessé de courir et chez celles qui ont continué. Par contre le taux d'accouchement par voie

basse assistée a augmenté chez les femmes qui avaient continué à courir au cours de leur

grossesse, probablement en raison de la modification du tonus musculaire du plancher

pelvien.

Alors oui  les femmes enceintes peuvent continuer à jogger si elles le souhaitent sans

risque mais sans dépasser 15 à 30 minutes à chaque fois.

Mais y a-t-il d’autres activités que l’on peut recommander si la future maman n’aime pas le

jogging ?

1. La marche et la natation sont pour toutes les futures mamans un bon moyen de bouger.

Il convient cependant d’éviter de nager longtemps dans une eau trop froide qui ferait

baisser la température corporelle et donc celle du foetus.

2. Le vélo : contrairement aux idées reçues, rien n'empêche de faire du vélo pendant la

grossesse, et cela tant que le ventre ne prend pas trop de place (au moins jusqu'au 5e

mois).

3. Par contre il existe des activités incompatibles avec sa grossesse comme celles qui

exposent à un risque trop important de chute ou de traumatisme (VTT, ski, équitation,

escalade et bien sur les sports de combat).

Au delà de ces 3 activités, la future maman peut également interroger son gynécologue, sa

sage-femme ou son médecin traitant : et n’oubliez pas l’important c’est 30 minutes d’activités

physiques modérées chaque jour pour avoir une maman et un futur bébé en pleine forme …