Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Grains de beauté
Grains de beauté © Getty

Grains de beauté et mélanome

Diffusion du mercredi 16 octobre 2019 Durée : 2min

Grains de beauté : Pourquoi faut-il surveiller sa peau ?

Un grain de beauté que les médecins appellent nævus, est une petite tache ou une petite grosseur cutanée rosée ou brune. Le risque est que certains de ces grains de beauté peuvent se transformer en mélanome qui est un cancer de la peau, pouvant être redoutable car pouvant engendrer des métastases. 

Lorsqu'il commence à apparaître, le mélanome peut ressembler à un nævus : il peut donc être très difficile de distinguer un mélanome débutant d'un nævus.

Un grain de beauté bénin a généralement une allure symétrique, avec une seule couleur, des bords bien réguliers et un diamètre inférieur à 6 millimètres. Alors que le mélanome sera asymétrique, à bords irréguliers, avec des couleurs différentes et une taille plus importante.

Comment distingue-t-on un nævus d'un mélanome ?

C’est le dermatologue qui le fera en examinant les nævus à l’aide d’une loupe appelée « dermoscope », qui permet de grossir et de mieux visualiser les structures et les couleurs en vue d'affiner son diagnostic et de dépister le mélanome plus tôt.

Ceci est à faire chez les personnes présentant un facteur de risque associé de mélanome à savoir :

·         Un phototype clair (peau claire, cheveux blonds ou roux, yeux clairs, tâches de rousseur, peau qui rougit avant de bronzer...)

·         Un antécédent familial ou personnel de mélanome ou d’autres cancers de la peau

Toute personne qui présente un de ces facteurs de risque doit impérativement :

·         Effectuer des auto-examens réguliers (tous les mois à tous les deux mois) ;

·         Même en l'absence de modification de bouton ou nævus, effectuer une consultation de dépistage annuelle chez le dermatologue.

En cas de doute, le médecin réalisera une intervention chirurgicale qui consiste à retirer le nævus lui semblant suspect pour analyse au laboratoire sous microscope.

Enfin, on ne répétera jamais assez que la surveillance des grains de beauté est indissociable des règles de protection solaire.

En France, la Sécurité Sociale a mis en place une consultation annuelle spécifique de dépistage du mélanome par le dermatologue, prise en charge sans besoin de passer par le médecin traitant (parcours de soins) dans les cas suivants :

·         antécédent personnel ou familial de mélanome ;

·         phototype cutané de type I (peau claire, yeux bleus, cheveux clairs) ;

·         nombre élevé de nævus, de nævus de grande taille, de nævus atypiques ;

antécédents ou mode de vie avec expositions solaires intenses.