Toutes les émissions

Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Acné
Acné © Getty

L'acné

Diffusion du lundi 14 janvier 2019 Durée : 1min

Question simple : c'est quoi l'acné ?

L’acné est une maladie inflammatoire qui touche un poil. Et, à la base de chaque poil, se trouve une glande dite glande sébacée qui secrète du sébum. Sous l’influence notamment des hormones mâles, la glande sébacée produit plus de sébum, l’orifice folliculaire se bouche, il se forme alors un comédon que vous appelez point noir. Quand il s’enflamme, on a droit au bouton rouge. 

L’acné siège sur les zones riches en follicules pilo-sébacés : visage (front, ailes du nez, menton), haut du dos, décolleté, épaules.

L’acné touche environ 15 millions de personnes en France et apparaît le plus souvent à la puberté, période marquée par une amplification de la stimulation hormonale, donc de production de sébum. Elle touche alors 80% des adolescents. Mais un nombre important d’adultes est également concerné. Elle est, en revanche, exceptionnelle chez le jeune enfant ou le nourrisson

L’acné est-elle héréditaire et peut-on l’éviter ? Oui, l’hérédité est un des facteurs de risque de l’acné. La probabilité d’être touchée par cette maladie de peau est plus importante quand ses parents en ont souffert. Et on ne peut pas l’éviter. En revanche, on peut agir sur les facteurs qui aggravent l’acné (utiliser des soins d’hygiène adaptés, éviter le soleil) et limiter le risque de cicatrices en consultant un dermatologue pour prendre en charge son acné le plus tôt et le plus régulièrement possible.

Les médicaments sont-ils indispensables contre l’acné ? Seules les "petites acnés" sur peaux grasses ne nécessitent généralement pas de prise en charge médicamenteuse. L’approche associe nettoyants pour peaux grasses et émulsions et lotions contenant des actifs comédolytiques (favorisant l'élimination des comédons). Les personnes concernées prendront conseil auprès d’un pharmacien. 

Pour les acnés plus importantes, une prise en charge par le dermatologue s’impose. L’acné est la première cause de consultation chez le dermatologue. Le traitement comportera toujours une association de dermo-cosmétiques et de médicaments ; avec un suivi biologique et psychologique indispensables.

En effet, les personnes atteintes souffrent beaucoup psychologiquement du fait de l’altération physique provoquée par la maladie.

Est-ce qu’il y a quelque chose qu’il ne faut surtout pas faire ?

-       Expulser avec ses doigts un point noir ou percer un bouton : c’est l’inflammation et l’infection assurées et la porte ouverte au risque de cicatrices.

-       Soumettre sa peau à des lavages trop fréquents : une à deux fois par jour suffisent.

-       Employer des savons asséchants (tel le savon de Marseille) ou dégraissants : ils stimulent la sécrétion de sébum, donc la formation de boutons.

-       Appliquer ses soins sans s’être au préalable lavé les mains.

-       "Emprunter" le traitement d’une amie ou tester des recettes maison : chaque peau est différente, et seul un dermatologue peut vous prescrire un traitement personnalisé.

-       Utiliser un tire-comédons car il laisse des marques.

-       Laisser tomber en cours de route le traitement prescrit par le médecin : il faut en moyenne deux mois pour que cela marche et non pas 15 jours. 

Mon conseil : soyez persévérant.