Toutes les émissions

Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Chute
Chute © Getty

L'exercice pour prévenir les chutes

Diffusion du vendredi 12 avril 2019 Durée : 2min

Docteur Ducassé. vous avez souhaité attirer l’attention de nos auditeurs de France Bleu Occitanie sur l’importance de l'exercice physique pour préserver des chutes des personnes âgées.

En effet, une étude d'une ampleur inégalée menée par une équipe du Gérontopôle du  CHU TOULOUSE, de l’Inserm et de l’université Toulouse III – Paul Sabatier démontre que l’exercice physique prolongé réduit notablement les risques de chute sévère et favorise le vieillissement dans de meilleures conditions. Ces résultats vient d’être publiés dans le JAMA Internal Medicine.

La recherche portait sur l’effet d’une pratique de l’exercice physique prolongée (c'est à dire encadré par des professionnels, avec un programme structuré, pendant au moins un an) sur le risque de chute, le risque de fracture, le risque d’hospitalisation et la mortalité. 

Les résultats sont issus d'une étude portant sur 22 709 personnes, âgées en moyenne de 73 ans.

Contrairement à de nombreux travaux portant sur le même sujet, l’équipe du GÉRONTOPOLE s’est basée sur des données concernant des personnes ayant pratiqué des exercices physiques pendant au moins un an, deux à trois fois par semaine. Il est en effet nécessaire de privilégier ce temps d’observation concernant les personnes âgées, pour lesquelles les bénéfices se révéleraient plus tardivement.

Selon les conclusions de l'étude, l’exercice physique sur la durée peut améliorer la qualité de vie au cours du vieillissement puisque les principaux bénéfices sont la réduction du risque de chutes (-12%) et surtout celui de chutes sévères avec lésions (-26%). Quant à l’impact sur la mortalité, il serait neutre sauf dans le cas où le sujet souffre d’une maladie cardiaque ou d’une déficience cognitive, où l’exercice physique tend à réduire le risque de mortalité. 

Pour être optimal, le régime d’exercice physique recommandé, doit comporter notamment des exercices d’équilibre et de renforcement de la force musculaire selon une pratique 2 à 3 fois par semaine avec des exercices d’une intensité modérée, chaque séance d'une durée de 50 minutes en moyenne.

Grâce à ses travaux, et en particulier aux recherches menées sur la maladie d’Alzheimer et la fragilité, le Gérontopôle du CHU de Toulouse a été reconnu comme pôle de référence gériatrique au niveau national et international en étant désigné, en septembre 2017, centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la fragilité, la recherche clinique et la formation en gériatrie. 

On ne peut que féliciter les équipes des Professeurs VELLAS, NOURASHÉMI et ROLLAND …