Toutes les émissions

Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Migraine
Migraine © Getty

La migraine

Diffusion du lundi 26 novembre 2018 Durée : 2min

Vous souffrez de migraine ? Ce rendez-vous est pour vous.

On parle d'un trouble qui concerne de 12 à 15% de la population mondiale, soit

environ un milliard de personnes. Les plus affectées sont les femmes, près d'un tiers

développe une crise migraineuse au moins une fois dans leur vie, mais des études montrent

que ce mythe de la femme migraineuse n'est plus vrai puisqu’on estime aujourd'hui qu'un

homme souffre de migraine pour trois femmes.

La crise migraineuse pour ceux qui en souffrent est un calvaire, souvent très impressionnante,

avec des maux de tête parfois très violents débutant souvent le matin et augmentant

progressivement d’intensité. Elle est presque toujours augmentée par des efforts même

minimes. Elle s’accompagne souvent de nausées et de vomissements et d’intolérance au bruit

et à la lumière. En un mot, elle empêche souvent toute activité.

Sur les causes de la migraine, plusieurs pistes se profilent, la piste génétique avec

l'identification de gènes reliés à la migraine, la piste hormonale avec cette observation que les

menstruations, les règles, sont plus souvent associées à des migraines chez la femme, l'abus

de médicaments et des causes psychologiques comme l’anxiété et la dépression.

C'est un domaine où la recherche est dynamique et il y a quelques semaines s’est tenu à

Londres le 17ième symposium international sur la migraine réunissant près de 1 000

spécialistes. Alors, les progrès ne sont peut-être pas aussi rapides que dans d’autres domaines

mais les études cliniques se poursuivent et des médicaments arrivent. Il y a vingt ans environ

la révolution médicamenteuse de la crise de migraine a été l’introduction des triptans. En

effet, ces médicaments de la crise de migraine réussissent souvent là où les antalgiques

habituels échouaient ce qui n'a rien d'étonnant puisque les triptans semblent agir directement

sur les mécanismes de la crise.

Vingt ans après la révolution des triptans, ce sont des anticorps monoclonaux qui vont

probablement constituer la deuxième révolution dans le traitement de la migraine. Ces

anticorps bloquent les signaux de la douleur en ciblant un récepteur du peptide lié au gène de

la calcitonine.

Ceci ne signifie pas pour autant que les triptans ou des antiépileptiques encore utilisés sont à

reléguer aux oubliettes, mais ces nouveaux médicaments présentent l'avantage d'une quasi

absence d'effets secondaires à efficacité comparable. D’ailleurs, la Food and Drug

Administration américaine et l'European Medicines Agency ne s'y sont pas trompées en

autorisant depuis juin 2018 un de ces nouveaux médicaments (l'érénumab) en prévention des

crises migraineuses.

Donc si vous êtes concernés, parlez en à votre médecin traitant ou à votre neurologue.