Replay du mardi 24 septembre 2019

Le brossage des dents dès l'enfance

Encore une bonne raison de se brosser les dents dès le plus jeune âge

Brossage des dents
Brossage des dents © Getty

Les infections buccodentaires (maladies parodontales et caries dentaires) sont parmi les plus fréquentes maladies inflammatoires d’origine infectieuse et surviennent tôt dans la vie, avec une prévalence de 59 % des caries et de 80 % des gingivites chez les adolescents US. Jusqu’à présent, le rôle de la parodontite semblait être un facteur de risque indépendant des maladies cardiovasculaires mais sans preuve formelle de causalité. 

Un travail de J. Pussinen publié récemment dans le JAMA, a analysé l’association entre infections orales infantiles, facteurs de risque et athérosclérose carotidienne chez l’adulte, 27 ans plus tard. Au total 755 participants ont été enrôlés avec une première évaluation de leur état dentaire en 1980 à l’âge de 6, 9 ou 12 ans, un suivi cardio vasculaire en 2007 à l’âge de 33,36 ou 39 ans. L’examen buccodentaire de départ, pratiqué dans une école dentaire universitaire, avait porté sur les habitudes en matière d’hygiène dentaire (fréquence des brossages journaliers), sur le nombre de dents définitives (ou dents de lait) en cours de traitement (caries, obturations.). L’appréciation de l’état cardiovasculaire comprit le calcul de l’index de masse corporel, la prise de la pression artérielle, les dosages du cholestérol total, du cholestérol HDL et LDL, des triglycérides, de la C réactive protéine et de la glycémie. On mesura, par ultrasonographie, l’épaisseur de l’artère carotide gauche, à l’entrée dans l’étude, puis en 2007.

Dans la cohorte de départ, seuls 33 enfants ne présentaient aucun signe d’infection orale, alors que seuls 6 % des filles et 12 % des garçons signalaient se brosser les dents quotidiennement.

Durant le suivi, et globalement, la présence d’infections bucco dentaires dans l’enfance est associée au développement, 27 ans plus tard, d’une athérosclérose carotidienne, se traduisant par une augmentation de l’épaisseur de l’artère. Elle est aussi associée à une élévation tensionnelle et à une hausse de l’index de masse corporelle. 

Il s’agit donc là de facteurs de risque des maladies CV de l’adulte potentiellement modifiables dès l’enfance. Ces infections, en effet, affaiblissent les défenses et peuvent jouer un rôle dans l’inflammation systémique et l’insulino-résistance. On peut supposer que ces infections orales de l’enfance liées à une mauvaise hygiène buccodentaire sont associées à l’âge adulte à une athérosclérose infra-clinique qui est un élément franchement négatif pour l’avenir de l’adulte.

Donc mon conseil est simple : obligez vos enfants à se brosser les dents au moins 2 fois par jour pendant chaque fois au moins 2 minutes … leurs cœurs et autres gros vaisseaux leur diront merci quand ils seront plus grand ! c’est simple non !

Mots clés: