Prenez soin de vous

Du lundi au vendredi à 9h40

Coupure
Coupure © Getty

Les coupures de couteau

Diffusion du mardi 8 octobre 2019 Durée : 2min

Que faire pour soigner une coupure de couteau qui vient de se produire ?

Vous avez pour habitude d’utiliser de bons couteaux de cuisine et vous savez donc probablement que leur tranchant est redoutable, et qu’une erreur de manipulation est vite arrivée, pouvant entraîner une plaie. Et dans la cuisine, les blessures provoquées par une lame bien aiguisée sont fréquentes. Même les plus grands spécialistes de l’art culinaire et les chefs de renom ont eu un jour ou l’autre à faire face à ce type de désagrément.

Aussi minime soit-elle, une plaie ne doit jamais être sous-estimée, le risque d’infection étant toujours présent. Que faire alors pour soigner une blessure de couteau afin d’éviter toute complication ? Agir si possible immédiatement et déterminer la gravité de la blessure. 

Il convient de soigner la coupure de couteau immédiatement après l’accident, même si cette dernière vous apparaît à première vue légère et sans conséquence.

Juste après vous être coupé, suivez si possible les conseils suivants :

- Rincez la plaie laissée par la lame de couteau à l’aide d’eau savonneuse ; puis désinfectez avec une solution non colorante de type Chlorhexidine ;

- Comprimez la plaie idéalement avec une compresse stérile si non avec un tissu propre. Procédez de la sorte pendant 10 minutes environ afin de stopper le saignement. N’utilisez surtout pas de coton ! Vous pouvez employer de l’eau oxygénée, reconnue pour son effet coagulant ;

- Appliquez sur la blessure un pansement stérile, elle cicatrisera avec le temps même si une petite douleur peut persister un jour ou deux ; 

- La douleur pourra bénéficier d’un traitement antalgique par du paracétamol entre 500 mg à 1 gramme en comprimé, maximum 3 fois par jour.

- Il convient également de s’assurer que vous êtes correctement vacciné contre le risque de tétanos

Sachez qu’il ne faut jamais frotter la plaie laissée par une coupure de couteau. La lésion risquerait de s’aggraver, la douleur également.

Si une coupure de couteau ne doit jamais être prise à la légère, ne soyez pas non plus effrayé par un éventuel saignement spectaculaire. Une hémorragie abondante n’est pas forcément synonyme de gravité. 

Simple abrasion de la peau, une plaie superficielle et peu étendue (inférieure à la largeur de 2 doigts) peut être jugulée sans trop de problème par compression à l’aide d’une compresse de gaze stérile ou d’un linge propre et sec. Surveiller l’évolution pendant les 3 à 5 jours suivant : si la plaie devient localement douloureuse, qu’elle rougit voire que localement elle devient plus chaude : consultez sans tarder votre médecin traitant

Que faire par contre pour soigner une coupure de couteau laissant une profonde entaille ?

C’est en désinfectant immédiatement la blessure que l’on prend conscience de sa gravité. Si le saignement persiste de manière abondante après compression, consultez le service des urgences le plus proche. Surtout si les bords de la plaie laissent entrevoir une entaille de trois à quatre millimètres de profondeur ou si vous n’arrivez pas à bouger la phalange du doigt au-dessus de la plaie ou que vous ressentiez des paresthésies (comme de l’électricité) aux alentours de la plaie