Tous les sports

Qu'ont ils fait de leur médaille ?

Jean-François Lamour
Jean-François Lamour © Maxppp - Olivier Lejeune - Le Parisien

Jean-François Lamour

Diffusion du samedi 29 juillet 2017 Durée : 2min

Sabre au clair, Jeux Olympiques de Los Angeles, 1984, un jeune homme obtient sa première médaille d’or dans une catégorie sportive alors un peu délaissée : le sabre. Il s’appelle Lamour, quant à son prénom, les journalistes de l’époque s’emmêlent un peu les pinceaux.

Et à force de motivation et de persévérance, Jean François Lamour s’impose comme le meilleur sabreur du monde.

1984, tandis que Jean François Lamour ferraille à Los Angeles, Daniel Balavoine vend un million de 45 tours avec sa chanson « Dieu que c’est beau », beau comme une victoire, comme la joie des athlètes. Rebelote en 1988 aux jeux Olympiques de Séoul et deuxième médaille d’or pour Jean François Lamour. Dans le même temps, il fait la connaissance de Jacques Chirac qui en fait son conseiller sportif à la mairie de Paris. Puis en 2002, Lamour devient ministre des sports, un poste qu’il occupe durant tout le quinquennat.

À travers son engagement politique, Jean François Lamour rend à la France ce qu’elle lui avait donné n’oubliant en rien sa première carrière, celle de sabreur, toujours fier de ses médailles d’or olympique, médailles qu’il a longtemps confié à ses parents.