Replay du mercredi 30 décembre 2020

Pourquoi la Seine ne devrait pas s'appeler la Seine... mais l'Yonne ?

La Seine, le fleuve qui sépare la Normandie en deux, ne devrait pas s'appeler la Seine... mais l'Yonne ! Comment l’expliquer ?

La Seine et la ville des Andelys
La Seine et la ville des Andelys © Getty - Patrick Donovan

La Seine, ce fleuve de 776 kilomètres, prend sa source en Côte d’Or, puis passe par Paris, Giverny (Eure) et Rouen (Seine-Maritime), avant de se jeter dans la Manche, entre Le Havre et Honfleur (Calvados). 

Selon les règles de l’hydrographie, la science qui étudie les cours d’eau, lorsqu’il y a une confluence, c’est-à-dire deux cours d’eau qui se rejoignent, c’est le cours d’eau qui a le débit le plus important qui « impose » son nom à l’autre qui devient son affluent. Dans le cas de la confluence Yonne/Seine, située à Montere au-Fault-Yonne  en Seine-et-Marne, c’est l’Yonne qui a le débit et le bassin-versant le plus important et la Seine est donc son affluent. La Seine aurait donc bien dû s’appeler Yonne.   

Mais alors pourquoi la Seine a-t-elle détrôné l’Yonne ?   

Le choix de privilégier le nom ‘Seine’ est très ancien. Il semblerait lié à la source de la Seine qui avait été divinisée, avec la déesse Sequana. Ce qui pourrait expliquer que ce soit le nom ‘Seine’ qui ait perduré. »       

Retrouver l'article de 76actu.fr

Mots clés: