Toutes les émissions

Rando Vaucluse

Samedi et Dimanche à 8h38

Bergers d'Anatolie
Bergers d'Anatolie - Daniel Villanova

Face aux chiens de protection, quelques réflexes à adopter

Diffusion du samedi 8 juin 2019 Durée : 4min

Avant les années 90, nos bergers travaillaient dans les alpages sans chiens de protection, juste avec de chiens servant à guider le troupeau. Les randonneurs s’approchaient du troupeau, caressaient les chiens et parlaient avec les bergers.

Aujourd’hui, la situation est différente, certains randonneurs ou adeptes des sports de nature sont inquiets quand ils voient des moutons. Ils ont peur de se voir pincés ou mordus par ces chiens à l’allure particulièrement imposante.
Mais en réalité, qui sont ces chiens de protection que nous pouvons voir aujourd’hui sur le Ventoux et dans tout le Vaucluse ?
Nos éleveurs et bergers, sont obligés, aujourd’hui d’avoir des chiens de protection. L’arrivée du loup a changé la manière de surveiller un troupeau. Un berger seul ne peut pas gérer 24h/24 la protection de ses moutons. Il fait donc appel à de nouvelles recrues, les chiens de protection.
Ils sont de plusieurs types. En Vaucluse, nous pouvons être amené à croiser des Bergers des Pyrénées (Patou) et de plus en plus de Bergers d’Anatolie (Kangal).
Le Patou est un rempart contre les prédateurs. C’est une forte tête, un aboyeur invétéré et un chien particulièrement protecteur envers les siens.
Au moyen âge ce chien avait pour rôle de garder les troupeaux contre les trois prédateurs qu’étaient, le loup, le lynx et l’ours. Mais dès 1937, notre pays n’a plus de loups sauvages. Notre molosse a donc disparu de nos campagnes et de nos montagnes. Nous avons ainsi perdu l’habitude de le voir dans nos alpages.
Aujourd’hui pourtant, nous le rencontrons quasiment à chaque randonnée. Alors comment réagir et quels sont les gestes à faire ou ne pas faire pour ne pas avoir d’incidents ?
A notre approche, le Patou va arriver vers nous en aboyant ? Ce comportement est parfaitement normal. Il montre sa présence et vous explique qu’il est là pour protéger le troupeau.  Que faire ?

Chiens de protection dans un troupeau - Aucun(e)
Chiens de protection dans un troupeau - Daniel Villanova

Plusieurs situations, peuvent se présenter:

Le troupeau est dans un parc : Dans ce cas, rien de bien compliqué, on continue à avancer tranquillement sur notre chemin en parlant doucement au patou « salut mon beau, tu fais bien ton boulot, t’inquiète pas, je ne fais que passer ». Vous vous apercevrez au bout de quelques secondes que le patou va tranquillement rejoindre les brebis, vous suivre quelques instants ou se coucher.

Le troupeau est en liberté : Si vous le pouvez, contournez largement le troupeau en ayant une attitude calme et sereine et en faisant comme précédemment.
Petite astuce qui marche bien et qui calme les chiens de protection, détournez la tête et baillez. Cette posture apaisera le chien.  
Si contourner le troupeau n’est pas possible, pas d’affolement. Le chien de protection viendra vous sentir pour effectuer « un contrôle ». Il va vous accompagner. A ce moment, détournez la tête et continuez tranquillement votre chemin en lui parlant tout doucement. Il va vous accompagner jusqu’à la sortie du troupeau et il retournera à ses occupations.

En résumé : La consigne est de rester ZEN et de déranger le moins possible le troupeau.
Attention cependant, certains attitudes ou gestes peuvent être mal interprétés par le chien de protection : il faut donc éviter de :

-       Lever un bâton qui représente une menace pour le chien.
-       Lancer des cailloux. Ça va énerver les chiens qui vont vouloir se défendre.
-       Courir, crier ou avoir des mouvements brusques qui inciteraient le chien à vous poursuivre,
-       Fixer le chien dans les yeux, geste qu’il interpréterait comme un défi.

Vous pouvez  si vous êtes à vélo descendre et marcher tranquillement.
Si vous avez un chien, mettez-le immédiatement en laisse le plus calmement possible.
-       Surtout NE JAMAIS PRENDRE VOTRE CHIEN DANS LES BRAS, ça engendrera systématiquement le contrôle du chien de protection qui viendra dans vos bras pour sentir votre chien.
-       Si vous n’avez pas eu le temps de le mettre en laisse et que les chiens (le vôtre et le patou) commencent à se bagarrer, n’intervenez surtout pas. Ils vont régler leurs différends entre eux et rapidement votre chien se mettra en soumission.
-       Si votre chien à un caractère très dominant et peu sociable avec les autres chiens, ne pas vous approchez des troupeaux. 

En conclusion : Les chiens de protection sont des chiens de travail qui font juste leur boulot. Si vous restez calme et si vous avez une attitude rassurante, tout se passera merveilleusement bien.
Enfin n’oubliez pas d’aller parler avec les bergers. Ils font un travail remarquable. Ils vous parleront du rôle des troupeaux sur le Ventoux et dans les plaines.
Ils évoqueront l‘équilibre de la biodiversité, le maintien des paysages, la préservation des prairies et des milieux ouverts, l’entretien de nos chemins de randonnées et tellement d’autres utilités.
Ils vous parleront également de leur métier, avec ces joies, ces angoisses et ces peurs.
A quoi ressembleraient nos paysages sans nos centaines d’éleveurs, de bergers et ces milliers de moutons, de chèvres etc ?

En bonus, une vidéo de présentation des Patou des Pyrénées.