Replay du samedi 2 janvier 2021

Le Jas de Roussas par le Vallon des Pointes et la plainte des Ermitants sur la commune de Bédoin

Distance 9,2 km Dénivelé : 426 m Durée : journée Niveau : Débrouillés en Raquettes Commune de Bédoin Parc naturel régional du Ventoux Un super itinéraire, à faire en raquettes avec de la neige, qui nous conduira dans des vallons magnifiques

Belles vues sur le Ventoux
Belles vues sur le Ventoux - Daniel Villanova
Le Jas du Vallon des Pointes
Le Jas du Vallon des Pointes - Daniel Villanova

Pour le rejoindre le parking. 

De Bédoin, prendre la route du Ventoux (direction chalet Reynard), dans la montée on passe un virage à 120°, puis un premier parking que l’on laisse sur la droite. Au parking suivant, côté droit se garer. 

C’est le parking du jas des Melettes. 

Traverser la route et chausser les raquettes. On commence la randonnée en laissant sur la droite les ruines du jas des Melettes. 

Arrivée au croisement «  Barragne » prendre à droite direction chalet Reynard. 

Suivre, simplement le vallon des pointes que l’on remonte. Observer les Frenes très présent puis un mélange de pin à crochet et de Frênes et la disparition des arbres à feuilles au profit exclusif des Pins.
On reste dans la combe jusqu’au chalet Reynard. 

Au Chalet, prendre à gauche et suivre quelques instant la route qui monte au Ventoux. 

Dans le premier grand virage, prendre à gauche (Plaine des Ermitants). 

On prend un chemin interdit à toute circulation à moteurs. Pour un itinéraire sauvage prendre la troisième combe qui part sur votre gauche. Panneau « Jas de la Fréchiére ».

Attention ne pas prendre la combe de Sourne en hiver, sauf si bien agile en raquettes et pas impressionné par un pas ou deux d’escalade. 

Rejoindre par le PR (balisage jaune) la plaine des Ermitants, puis le Jas de Roussas. 

Arrivée sur le GR 91B, prendre à gauche pour rejoindre le point d’arrivée. 

Les plus de la randonnée :

-       Une itinéraire sauvage en raquettes,

-       La remontée du vallon des pointes, 

-       La possibilités de se tromper de combes sans se perdre

-       Changement de végétation très bien marqué

-       Une descente très joueuse. 

Les conseils de Daniel Villanova, accompagnateur en montagne : 

-       Carte et boussole obligatoire, ou application avec carte IGN

-       Pour les plus aguerris, continuer jusqu’à la combe Sourne, la descente est magique, cependant après la combe de la grave un petit passage de quelques mètres à franchir avec les mains. 

-       Itinéraire permettant de se balader sans avoir la foule des grands jours. , 

Mots clés: