Toutes les émissions

Rando Vaucluse

Samedi et Dimanche à 8h38

La ferme de Lausemolan
La ferme de Lausemolan

Rando Vaucluse . Saint Hubert, la ferme de Lausemolan et le mur de la peste

Diffusion du samedi 16 mars 2019 Durée : 4min

"Saint Hubert, la ferme de Lausemolan et le mur de la peste" Distance : 8 km D+ : 115 m Durée : Demi-journée

Pour le départ rejoindre Monieux , puis prendre la route de Méthamis jusqu’au Relais de Saint Hubert. Grand parking avec de superbes vues sur le mont Ventoux et les gorges de la Nesque.
 

Saint Hubert (refuge/dortoirs pouvant aussi faire gite équestre,  sur la commune de Monieux) . Bâtisse du 17°siècle .
 

Deux belles citernes creusées dans la dalle calcaire alimentées par tuiles inversées sur la toiture .
Prendre quelques dizaines de mètres la route goudronnée qui part vers Monieux et on prend le premier chemin (GR9) qui part à droite. Suivre le marquage GR jusqu’au premier croisement de chemins (Coulet de Charrau) .  Là , on quitte le GR 9 pour suivre le balisage jaune direction la ferme de Lausemolan. Lausemolan est une ancienne ferme du 17°siècle :  vie en autarcie, aiguier avec impluvium, citernes creusées dans la dalle calcaire alimentées par les tuiles inversées sur l’ensemble des toits de la ferme. 

A voir également :

-       superbe four à pain

-       la dalle calcaire creusée permettant de rafraichir le lieux de vie

-       la cuve carrelée
 

Une fois la ferme visitée, nous continuons à suivre le marquage jaune . Arrivée sur un chemin carrossable, on prend à gauche pour voir les Aiguiers de la Jaille, immense impluvium alimentant plusieurs aiguiers ( un seul encore en état ) . On peut prendre le temps d’aller voir quelques aiguiers se situant pleins ouest (à dénicher).

On reviens sur nos pas et on reprend le chemin balisé en jaune qui nous conduit derrière St Hubert, on passe devant une charbonnière (il y a un totem explicatif).

Au prochain croisement , on suit les panneaux indiquant «  Mur de la Peste » 

Là , on rejoint l’extrémité Nord du Mur de la peste (1720). Encore bien visibles , les guérites , corps de garde et le mur. 

On retourne sur nos pas pour rejoindre le Gîte de St-Hubert 

A l’issu, une visite au village de Monieux pour aller voir le musée de la Truffe, son église, ses artisans peintres / sculpteurs et la statue de l’ANESQUA sur la place du village. Boire un verre , manger une glace ou , suivant l'horaire , déjeuner ou diner au restaurant " Les Lavandes" . Chez mon ami ,  Alain Gabert.

Les plus de la randonnée 

-       un superbe voyage à travers l’histoire

-       un sentier botanique (en très mauvais état) cependant il y a quelque panneaux encore visible.

Les conseils du guide.

-       C’est une randonnée où il faut prendre le temps

-       Ne pas hésiter à aller voir les Aiguiers du champ de Sicaude ( propriété privée , ne pas dépasser les Aiguiers ) .