Rando Vaucluse

Samedi et Dimanche à 8h35

Les bories de la Gariguette - Malemort Comtat
Les bories de la Gariguette - Malemort Comtat - Daniel Villqanova/Ventoux Passion Nature

Les bories de la Gariguette - Malemort Comtat

Diffusion du samedi 7 septembre 2019 Durée : 3min

Aujourd'hui on randonne au pied du Mont Ventoux, à la rencontre de 21 bories. Un parcours destinés à tous qui vous amèneras à travers l'histoire de notre patrimoine local

Distance : 4,5 km
Dénivelé 105 m
Durée : deux heures environs

Description de l’itinéraire
Le départ se fais du parking attenant à la mairie.
Un fléchage orange a été mis en place sur l'itinéraire.

Prendre à gauche et descendre la rue St Jean jusqu’à l’embranchement de  la route de Mazan. 150 m après l’intersection, prendre à droite le  chemin de la Bonnefont qui monte légèrement. Au bout de quelques dizaines de mètres, vous apercevez sur votre gauche une source et un lavoir. Suivre le chemin goudronné qui serpente au milieu des oliveraies

A l’intersection suivante, laisser la route goudronnée sur la droite  pour emprunter un chemin empierré bordé sur sa droite d'un beau mur en  pierres sèches. Après 300 m environ, vous apercevez sur votre gauche la  1re des 21 bories.

A l’intersection suivante (environ 20 m plus loin), tourner à gauche dans un chemin de terre. Tourner encore à gauche pour entrer dans une oliveraie et apercevoir sur votre droite la 2e borie. Revenir sur vos pas pour reprendre un sentier qui serpente entre les  chênes sur 50 m, direction ouest et tourner à gauche pour suivre un  autre sentier qui longe un mur en pierres sèches, direction sud et vous  conduit à la 3e borie.

La contourner et franchir un petit muret pour prendre à droite, plein  ouest, un sentier sur 15 m qui débouche sur une 4e borie en ruine,   incluse  dans  un  mur en pierres sèches, mais qui a conservé son entrée  intacte.

Pénétrer dans l’oliveraie jusqu’au prochain muret et prendre à gauche en  descendant un chemin entre 2  cerisaies. Au bout de 150 m, vous  découvrez la 5e borie. Continuer le chemin sur votre droite (balise) vers la 6e borie qui se  distingue par ses 2 entrées - l'une en voûte et l’autre pourvue d’un  linteau.

Contourner la borie et franchir le muret en bordure de champ, direction  nord, pour trouver une 7e borie effondrée. Poursuivre en longeant une  vigne et un muret dans lequel  est inclus  la 8e borie. Au bout de la  vigne, remonter sur votre gauche un chemin sur  lequel débouchent plusieurs oliveraies pour retrouver le chemin  principal. L'emprunter sur 10 m à droite, et prendre un petit sentier  sur votre gauche (au niveau de l’angle du mur).

Traverser l’oliveraie qui se trouve sur votre droite (balisage orange  sur les troncs). Vous apercevez sur votre gauche la 9e borie. La  contourner par la gauche, franchir un talus assez raide pour apprécier  un beau point de vue sur la plaine du Comtat Venaissin.  50 m plus loin sur votre gauche, se trouve la 10e  borie.

Se diriger plein sud pour rejoindre   la route goudronnée. Le parcours  continue sur la gauche, mais auparavant vous êtes invités   à faire une  boucle en descendant sur 10 m      à droite et à entrer sur une parcelle  en friche pour apercevoir la 11e borie. La  contourner et longer les 2 murs limitant l’oliveraie  jusqu’à leur  extrémité, tourner à gauche pour trouver  la 12e borie en excellent  état. Rejoindre le chemin goudronné, prendre à gauche, direction  nord-est, sur 400 m ; monter jusqu’à la clôture qui surplombe  la carrière de gypse à ciel ouvert "SINIAT".

Longer la clôture jusqu’à la chapelle St Antonin, à  côté  de  laquelle   se  dissimule la 13e borie. Contourner la chapelle par la gauche pour  atteindre le point culminant de la randonnée, avec un point de vue  superbe sur le Mont Ventoux  et la carrière.

Continuer sur  le chemin qui passe devant la 14e borie et qui se  poursuit vers une  pinède,  en  empruntant le dessus d’un ancien et  large mur. Au bout, prendre à droite ; la 15e borie est sur votre gauche.   Traverser  une  clairière,  tout  droit sur 80 m, pour contempler la vue  panoramique sur le village de Malemort du Comtat et la 16e borie.

Revenir sur vos pas jusqu’à la clairière, garder votre gauche pour la  traverser. Vous trouvez un chemin mieux tracé qui descend vers la 17e  borie.

Un peu plus bas, au flanc d’un mur en pierres sèches, on peut voir un  "escalier volant" original, permettant l’accès à la parcelle en  surplomb. Ne pas l’emprunter mais longer le mur, direction nord jusqu’à  la 18e borie, sous les chênes. Redescendre sur votre  gauche, en longeant des parcelles d’oliviers et de cerisiers, pour  trouver la 19e borie. Traverser la parcelle inculte jusqu'à la 20e borie. Longer les cerisiers  par la gauche pour rejoindre le chemin carrossable qui surplombe la 21e  et dernière borie.

Descendre vers le village en passant devant le cimetière où repose le  félibre Félix Gras. Rejoindre en contrebas la route pour revenir au  départ.

Vous découvrirez 21 bories dans cette rando - Aucun(e)
Vous découvrirez 21 bories dans cette rando - Daniel Villanova/Ventoux Passion Nature

Les plus de cette randonnée

- Lieux d'exception avec un parcours découvertes de 21 bories (cabanes en pierres sèches)
- De nombreuses cultures en terrasse (bancaous)
- Visite du village avec son lavoir et sa fontaine su XVII
- Le portail de la république (dernier vestige des remparts du XII° siècle.

Respectez les lieux dans lesquels vous randonnez!

les conseils du Guide

Daniel Villanova, de Ventoux Passion Nature, nous donne quelques conseils pour profiter pleinement de cette randonnée

- une randonnée accessible à tous,
- se munir du descriptif, pour ne pas rater de Bories,
- Respecter les propriétés privés

Pour en savoir plus

Félix Gras : juriste et poète, capoulié du Félibrige,  association qui œuvre dans un but de sauvegarde et de promotion de la  langue provençale, de la culture et de tout ce qui constitue l'identité  des pays de langue d'oc. Son siège social est au  Museon Arlaten, le Palais du Félibrige à Arles.

Le poète décéda en 1901 et sur sa tombe à Malemort, il avait voulu  que fut gravé :« Ame moun vilage mai que toun vilage, ame ma Prouvènço  mai que ta prouvinço, ame la Franço mai que tout. » (j'aime mon village  plus que ton village, j'aime ma Provence plus  que ta province, j'aime la France plus que tout). 

Pierre sèche : employée dans l’ensemble des techniques  ancestrales et contemporaines d’aménagement paysager utilisant comme  matériaux les éléments du sol. L’architecture en pierre sèche est l’un  des premiers patrimoines bâti par l’homme dès la préhistoire.  La technique dite "maçonnerie à pierres sèches" concerne la réalisation  d’ouvrages en pierres appareillées sans recours à un quelconque mortier  ou liant, son usage est agricole, pastoral et d’habitat.