Replay du samedi 23 janvier 2021

Reconnectons nos émotions...

- Mis à jour le

« Respirez, c’est le week-end ! » C’est le rendez-vous de Christine Deiss sophrologue à Tours... Ce matin, Christine Deiss nous donne des « trucs » pour mieux vivre les changements en nous...

Emotions...
Emotions...

Les choses sont en train de changer pour vous ? Beaucoup de choses changent autour de vous ? Vous vous sentez inquiet, effrayé, ou déstabilisé ? On va voir ensemble comment retrouver son calme, dans la tempête que le changement peut provoquer en nous… 

Vous nous expliquez comment faire ?

La première chose est de poser une main au niveau de son plexus solaire et d’accueillir l’émotion inconfortable que vous ressentez. Puis vous allez fermer vos yeux et en même temps, vous allez inspirer profondément par le nez pour bien ouvrir votre cage thoracique, ce qui va avoir pour objectif d’étirer vos muscles intercostaux, et de retirer cette sensation d’oppression que vous pouvez ressentir… Enfin, en soufflant par la bouche doucement, vous allez imaginer que vous n’êtes pas véritablement en danger.

Pas de danger…mais sans doute l’impérative nécessité de mieux vivre ce qui se passe en nous ?

Tout à fait ! Et c’est pour ça qu’en vous connectant au ressenti inconfortable de cette émotion en vous, sans chercher à la nier, vous allez l’observer. Observez dans votre corps là où ça coince, où ça fait mal et vous allez constater qu’une distance entre l’émotion et vous, s’installe. Et c’est précisément cette posture d’observation qui va vous procurer un apaisement. 

Et si la prise de distance avec l’émotion inconfortable ne ramène pas d’apaisement en nous ?

Alors, je vous invite à vous concentrer sur une zone neutre de votre corps qui n’est pas touchée par l’émotion. La plupart du temps, je recommande de porter son attention sur les pieds, qui sont bien posés et bien calés sur le sol. On ressent rarement une émotion dans les pieds ?

Oui c’est vrai et qu’elle est la marche à suivre ?

On se concentre sur tous les ressentis neutres de nos pieds. On ressent nos talons dans nos chaussures ou à même le sol, la plante de nos pieds, le dessus de nos pieds et on va imaginer que nos pieds s’enfoncent profondément dans le sol, un peu à la manière de racines…Cela va nous stabiliser et va nous éloigner de l’inconfort de l’émotion et surtout de cette sensation d’urgence à agir

Agir dans la précipitation n’est pas recommandé ?

Oui dans l’urgence nous avons tendance à être dans la réaction et non l’action, à prendre des décisions trop vite... D’où l’importance de retrouver le calme et la stabilité en nous

Mots clés: