Replay du samedi 22 mai 2021

Lâcher prise après le déconfinement ? Oui mais...

- Mis à jour le

Le déconfinement, on l'attendait ! Mais après avoir été frustrés durant de long mois, se relâcher totalement n'est pas forcément la meilleure chose à faire. Il faut savoir se mesurer et être prudents sans se hâter.

Déconfinement quand tu nous tiens !
Déconfinement quand tu nous tiens !

Avec l’allègement d’un certain nombre de mesures restrictives, notre envie de vivre à 200 % se fait sentir…Quels sont les conseils de notre sophrologue Christine Deiss à ce sujet ?

Je vais suggérer une certaine vigilance… C’est vrai qu’après avoir été restreints, frustrés, empêchés, on a envie de mettre le turbo, ou de rattraper le temps perdu (c’est une vision que certaines personnes ont), ou de croquer la vie avec avidité…Attention !!! On peut s’exposer à un effet boomerang ou « montagnes russes »… 

L’impression de tomber dans le vide ?

Oui, parce que ces dernier mois, nous sommes passés par des phases de confinement, de restrictions diverses, de couvre-feu qui nous ont poussés à nous adapter. L’adaptation s’accompagne souvent d’une mise en tension du corps. En effet pour pouvoir faire face à ces changements, notre organisme se modifie pour s’adapter physiquement et psychiquement. C’est ce que nous avons fait ces derniers mois. Lorsqu’il y a levée ou allègement de ces restrictions,  nous nous autorisons alors à évacuer toute la pression accumulée, un peu comme la soupape d’une cocote minute qu’on retire.

C’est le relâchement de tension ?

Oui, et ce relâchement, s’il est effectué d’un seul coup, peut être apparenté à une accélération négative vers le bas, comme dans les montagnes russes. On peut donc vivre un véritable choc ou être très déstabilisé. Les bienfaits de l’allègement des restrictions ne seront alors pas vraiment au rendez-vous

Ça laisse entendre qu’il faut être prudent avec le lâcher-prise ?

Il faut avoir conscience que la précipitation n’est pas bonne.  Prendre son temps pour changer à nouveau de rythme est important dans cette nouvelle étape. Prendre le temps de se reconnecter à soi. Pour mieux vivre le changement extérieur il faut le préparer au préalable à l’intérieur de soi. On peut ainsi s’interroger : de quoi ai-je vraiment envie ? Est-ce que ça vaut vraiment la peine pour moi de combler ce qui m’a manqué ? Est-il nécessaire de reprendre des habitudes du passé ou au contraire ? Toute action devient le résultat d’une vraie prise de conscience.

Si j’ai bien entendu ce que vous dites, c’est qu’il faut éviter toute réaction hâtive ?

La réaction, c’est de l’empressement et elle découle d’une émotion. Alors que l’action découle d’une planification qui tient compte de la situation. C’est un temps de respiration, que l’on se donne et qui permet une ouverture d’esprit. On peut alors être étonné de voir émerger des idées plus claires, plus créatives et plus justes pour nous…

Le temps de la réflexion est une économie de temps !