Replay du jeudi 14 janvier 2021

Albert Schweitzer par Jean-Paul Sorg - Albert Schweitzer, erzählt von Jean-Paul Sorg

- Mis à jour le

Le mulhousien Jean-Paul Sorg a traduit de nombreuses œuvres et correspondances du prix Nobel de la Paix Albert Schweitzer. Il vous présente la pensée hors du commun de l'alsacien de Lambaréné, ainsi que celle de Nathan Katz et Emile Storck.

Jean-Paul Sorg
Jean-Paul Sorg - Site de l'association schweitzer.org

Jean-Paul Sorg est né en 1941 à Mulhouse. Philosophe de formation, il a été de 2008 à 2011 président de l’Association Française des Amis d’Albert Schweitzer (AFAAS), fondée à Paris en 1957, en présence du Dr Schweitzer, et transférée à Strasbourg, en 1980.

De 1990 à 2003, il a assuré l’édition de la revue Études Schweitzeriennes et dirige depuis 2003 les Cahiers Albert Schweitzer (semestriels).

Jean-Paul Sorg a publié deux recueils de poèmes en dialecte alsacien et en français (Undergrund et Suite printanière), un essai (Le droit au jardin) et un grand nombre d’articles et d’études dans diverses revues, du Budderflade et des Nouveaux Cahiers d’Allemand à la Revue des Deux Mondes.

Il a traduit et édité plusieurs livres de Schweitzer (Six discours sur Gœthe, Les jugements psychiatriques sur Jésus, Agir) et sur Schweitzer (Walter Munz, Albert Schweitzer dans la mémoire des Africains et Cœur de gazelle et peau d’hippopotame – sur les dernières années d’Albert Schweitzer à Lambaréné et l’évolution de son hôpital jusqu’à nos jours).

En 1995, il a rassemblé les textes de l’anthologie commentée Humanisme et Mystique (Albin Michel). Entre 2005 et 2011, il avait publié en trois tomes, avec notes et traductions, la Correspondance croisée Albert Schweitzer – Hélène Bresslau, 1901 – 1912 (éd. Do Bentzinger).

La page Wikipedia d'Albert Schweitzer.

Jean-Paul Sorg présente également les parallèles flagrants entre Nathan Katz et Albert Schweitzer, notamment avec la notion d'Ehrfurcht vor dem Leben, qui apparaît chez les deux hommes en 1915, chez l'un en Europe, chez l'autre en Afrique.

Jean-Paul Sorg revient également sur Emile Storck, poète et écrivain guebwillerois.

La Bourse de traduction du Prix du Patrimoine Nathan Katz a été attribuée en 2012 au Cercle Émile Storck pour ses traductions de l'œuvre poétique d'Émile Storck.

Publiés aux éditions Arfuyen :

Nathan Katz, Œuvre poétique II (co-traducteur)

Lina Ritter, Haïkus alsaciens (préface)

Émile Storck, Par les fossés et les haies (préfacier et co-traducteur)

Albert Schweitzer, L’Esprit et le Royaume (traduction)

Albert Schweitzer, Psychopathologie du nationalisme (traduction)

Albert Schweitzer, Ainsi parlait Albert Schweitzer (choix et traduction)

A LIRE AUSSI : le dossier sur les alsaciens célèbres