Idées de sorties

Rhin un Nüss

Du lundi au vendredi à 11h05

Affiche du symposium
Affiche du symposium - UNISTRA

À la recherche de Sébastien Brant

Diffusion du mercredi 30 janvier 2019 Durée : 56min

Peter Andersen vous dévoile le programme du futur symposium international autour de Sébastien Brant et du Nàrreschiff le 9 février à Strasbourg et tout l'intérêt de son oeuvre pour nous.

Le lien vers le programme de la conférence.

Revisionnez l'émission :

Le 11 février 1494, la Nef des fous parut à Bâle et assura un immense succès international à son auteur, le juriste strasbourgeois Sébastien Brant (1457-1521), alors professeur de droit à l’Université de Bâle. Ce fut le premier texte alémanique et plus généralement allemand à être traduit en français. Son auteur est aujourd’hui l’un des Alsaciens les plus connus dans le monde. Il est honoré dans sa ville natale par la Place Sébastien Brant et dans de nombreuses communes de la région par des noms de boulevards, rues, collèges et écoles, autant de témoignages de son importance locale.

Après être tombé dans un profond oubli au cours du XVIIe siècle, il regagna en notoriété à partir du XIXe siècle. Depuis lors, les éditions de la Nef des Fous et les travaux scientifiques se sont multipliés de manière exponentielle. Bien des aspects de l’œuvre, de la vie et de la personnalité du poète alsacien restent toutefois à explorer. Le symposium réunira neuf conférenciers, parmi eux les meilleurs spécialistes français et allemands. Ils focaliseront sur de nouvelles facettes de l’œuvre et la vie de Sébastien Brant.

La recherche brantienne se concentre traditionnellement sur son œuvre poétique, presque exclusivement la Nef des Fous et quelques feuilles volantes comme celles sur le météorite tombé à Ensisheim en 1492 et le monstrueux pourceau à huit pattes né à Landser en 1496. Tout en s’inscrivant dans la continuité de cette recherche, les conférenciers élargiront leur champ d’investigation vers de nouveaux domaines, notamment l’iconographie et le riche fonds des Archives de l’Eurométropole et de la Ville de Strasbourg. Brant n’était pas seulement poète, mais aussi juriste, chancelier de la ville de Strasbourg et conseiller de l’empereur Maximilien Ier.

La manifestation qui précède de peu le cinquième centenaire de la mort de Sébastien Brant ne s’adresse pas seulement au monde scientifique mais aussi à toute personne intéressée par l’histoire et la littérature du Rhin supérieur. Elle est organisée conjointement par l’Albert Ludwigs-Universität Freiburg et l’Université de Strasbourg et financée par l’Université de Strasbourg à travers une subvention IDEX, l’EA 3400/ARCHE et la Faculté des langues, par la Ville de Strasbourg, par le DAAD, par la Société Goethe de France. Les actes seront publiés dans Études Germaniques (2019,3).

Conférenciers & organisateurs

Peter Andersen : Professeur d’histoire et littérature allemandes anciennes à l’Université de Strasbourg, membre de l’EA 3400/ARCHE.

Brigitte Burrichter : Professeur de littérature française et italienne à l’Université de Würzburg, codirectrice du projet Narragonien digital.

Florent Gabaude : Maître de conférences en langue et littérature allemandes à l’Université de Limoges, auteur de plusieurs articles sur Sébastien Brant.

Frédéric Hartweg : Professeur émérite de civilisation, littérature et linguistique allemande à l’Université Marc Bloch, aujourd’hui Université de Strasbourg, auteur de nombreux travaux sur Sébastien Brant, notamment deux volumes avec des indices complets de la Nef des fous et du Tugent Spyl.

Nikolaus Henkel : Professeur émérite de la langue et de la littérature allemandes anciennes à l’Université de Hambourg, auteur de nombreux travaux sur Sébastien Brant, notamment le Rosarium, les personnages de la Nef des fous et l’édition de Virgile.

Linus Möllenbrink : Collaborateur scientifique à l’Université de Freiburg et doctorant, auteur d’un mémoire de master sur les noms propres dans la Nef des fous.

Olivier Richard : Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Strasbourg, membre de l’EA 3400/ARCHE, directeur de l’Institut d’histoire du Moyen Âge, spécialiste de l’histoire du Rhin supérieur.

Jean Schillinger : Professeur émérite à l’Université de Lorraine, spécialiste de la littérature et la civilisation des pays germaniques du xve  au XVIIe  siècle, auteur de nombreux articles sur le thème de la folie.

Johanna Thali : Médiéviste habilitée en charge de la chaire en études allemandes médiévales du recteur de l’Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, spécialiste du rapport entre texte et image et du théâtre médiéval.

Carole Werner : Titulaire d’un master d’études germaniques à l’Université de Strasbourg, doctorante, monitrice au département de dialectologie, auteur d’un mémoire de master sur les rimes alémaniques de la Nef des fous.

Thomas Wilhelmi : Professeur de littérature et philologie allemande à l’Université de Heidelberg, spécialiste de Sébastien Brant de renommée internationale, auteur de la première bibliographie des œuvres de Sébastien Brant (1990), éditeur de trois volumes avec 469 textes brefs de Sébastien Brant (1998), coéditeur de la bibliographie de référence (2015) dont une seconde édition vient de paraître: Knape, J. / Wilhelmi, Th.: Sebastian Brant Bibliographie. Mit einem Beitrag von Nikolaus Henkel. Harrassowitz (05.12.2018).

Programme du 9 février :

(Salle Tauler | Palais Universitaire, 9 place de l’Université)

Président de séance Olivier RICHARD

(09.00–09.15) : Ouverture • MICHEL DENEKEN, PRÉSIDENT DE L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG •  ALAIN FONTANEL, 1er ADJOINT AU MAIRE DE STRASBOURG CHARGÉ DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE • MARC SCHURR, DIRECTEUR ADJOINT DE L’EA 3400/ARCHE 

(09.15–10.00) : Sommer 1494: eine Würdigung von Sebastian Brants Person und Werk durch Johannes Trithemius NIKOLAUS HENKEL

(10.00–10.45) : Brants Tätigkeit als Straßburger Stadtschreiber. Neue Archivfunde THOMAS WILHELMI

(10.45–11.00) Pause-café 

(11.00–11.45) Les portraits de Sébastien Brant, de la Nef des fous à aujourd’hui PETER ANDERSEN 

(11.45–12.30) La force médiatique et argumentative de l’image dans les feuilles volantes de Sebastian Brant et le Narrenschiff FLORENT GABAUDE (Amphi 4 | Institut Le Bel) (4 rue Blaise Pascal)

Présidence de séance Johanna THALI

(14.30–15.15) Zum Stellenwert der Holzschnitte in Brants Narrenschiff FRÉDÉRIC HARTWEG

(15.15–16.00) Zugang zum historischen Elsässischen: alemannische Reimpraxis im Narrenschiff CAROLE WERNER

(16.00–16.15) Pause-café

(16.15–17.00)  „Was nuw ist/ allzyt doren glust“. Alte und neue Welt in Brants Narrenschiff JEAN SCHILLINGER

(17.00–17.45) Exempelfiguren als Form des gelehrten Spiels in Sebastian Brants Narrenschiff LINUS MÖLLENBRINK 

(17.45–18.30) La Nef des fous dans le contexte européen. BRIGITTE BURRICHTER