Replay du jeudi 26 novembre 2020

Le Judo en Dordogne, un constat amer pour les licences et le bénévolat

Le Comité Dordogne de Judo dresse un bilan de la situation actuelle due à la pandémie. Celui-ci n'est pas bon ! Double baisse, celle en nombre de licenciés et celle des bénévoles et dirigeants pour les clubs. Une situation inquiétante pour la suite. Mais on garde l'espoir.

Les enfants du Comité Dordogne de Judo
Les enfants du Comité Dordogne de Judo - Le comité Dordogne de Judo

La pandémie fait souffrir les fédérations françaises de sports. Tous les sports sont concernés par une baisse d'effectif. Le nombre de licenciés est en baisse de 10 à 15% pour l'ensemble des disciplines. Mais pour les sports de combat, les sports de contact, comme le judo, cette baisse est encore plus significative et peut atteindre de 25 à 35%. Pire encore, cette baisse concerne aussi le bénévolat. Certains clubs manquent même de dirigeants alors qu'ils ont des professeurs salariés au sein de leurs clubs. L'année 2021 marquera-t-elle un renouveau ? Au Comité Dordogne de Judo on veut garder l'espoir.

Une baisse d'effectif des licenciés et du bénévolat

Patrick Vilatte est le nouveau président du Comité Dordogne de Judo. Il dresse le constat des clubs durant les deux confinements. Il y a bien en Dordogne, une baisse significative des licences. L'absence de cours, de compétitions et de stages de perfectionnement, ont sapé le moral et l'envie des licenciés. Tous les clubs du département sont touchés. Mais tout aussi inquiétant, la perte d'un grand nombre de bénévoles. Certains clubs se retrouvent même sans dirigeants, alors qu'ils comptent des professeurs de judo salariés pour beaucoup, au sein de leurs associations.

Des projets remis à plus tard

Bien sûr, au sein du Comité Dordogne de Judo, on ne manque pas d'idées pour dynamiser les nombreux clubs ruraux du département. Plusieurs projets et opérations vont devoir attendre, sans doute, l'année 2021. On espère une vraie reprise en début d'année. Il faudra, en attendant, retrouver de l'élan et convaincre les absents de revenir au sein des clubs. La campagne de vaccination pourrait aider à ce retour. 

Mots clés: