Replay du mercredi 30 décembre 2020

Stany Delayre, champion d'aviron a choisi deux noëls comme bons souvenirs

- Mis à jour le

Le rameur bergeracois, Stany Delayre, aujourd'hui en retraite de toutes compétitions, est toujours au sein du Sport Nautique Bergerac. Une reconversion professionnelle toujours proche de l'aivron. Il vend des embarcations. Pour lui, Noël c'était sacré !

Stany Delayre
Stany Delayre © Radio France

Dans cette série de fin d'année pour la chronique Sport en Périgord, nous avons demandé à dix personnalités du sport périgourdin, de nous raconter leur meilleur souvenir lié au réveillon de Noël, ou à celui de la Saint Sylvestre. Globalement, ont-ils accordé de l'importance à ses fêtes de fin d'année ? Ont-ils eu parfois la nécessité de certains sacrifices en raison de leurs ambitions sportives ? Ils sont dix à nous répondre.

Stany Delayre ne s'est pas du tout éloigné de l'aviron

Le rameur bergeracois au palmarès impressionnant, plusieurs médailles et podiums européens et mondiaux, plusieurs Coupes du Monde et une quatrième place, qui aurait méritée bien mieux, aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, fait toujours parti du Sport Nautique Bergerac. Il peut y distiller quelques conseils aux plus jeunes. Sa reconversion sportive reste aussi proche de cette discipline, puisqu'il vend des embarcations à différents clubs français qui peuvent, là aussi, profiter de sa précieuse expertise et de toute son expérience. Stany Delayre raconte ses deux meilleurs Noël, dont celui de cette année. Les deux correspondent à deux naissances. Stany Delayre qui avoue n'avoir jamais sacrifié les fêtes de fin d'année. Un moment important auprès de sa famille et de ses amis, comme une parenthèse pour mieux se ressourcer et repartir à la conquête des podiums et à la réalisation  de performances. 

Mots clés: