En ce moment :
Isle Mange Bio
Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi à 10h45 et 12h50

Suivez le guide avec ISLE MANGE BIO

et

Suivez le guide du lundi 29 août 2016

C’est en Périgord blanc que l’on retrouve cette semaine Bernard Guyot. Si vous appréciez le bio local, le reportage de rentrée qui suit va vous intéresser.

Suivez le guide avec ISLE MANGE BIO

Prise de son : Sylvain Pennec

ISLE MANGE BIO est la plateforme d'approvisionnement en produits bio et locaux en Dordogne et en Gironde à destination de la restauration collective.

C'est une association créée en 2010 par des producteurs bios soucieux de pouvoir approvisionner les cantines scolaires et restaurants collectifs des produits frais de grande qualité issus de l'agriculture biologique.

Anne Sophie Arnaud - Radio France
Anne Sophie Arnaud © Radio France - Bernard GUYOT

C'est un outil collectif qui contribue au développement de l'agriculture biologique sur les deux départements

Ainsi, grâce à un maillage territorial fort ce sont aujourd’hui une trentaine de producteurs regroupés sur cette plateforme 100% bio qui fournissent une cinquantaine d’établissements : écoles de village, collèges, cuisines centrales ou encore maisons de retraite.

Dominique Leconte - Radio France
Dominique Leconte © Radio France - Bernard GUYOT

Forte de cinq années d’existence, Isle Mange Bio a démontré qu’elle peut aujourd'hui :

• approvisionner régulièrement une diversité de collectivités avec des produits biologiques de qualité et d’origine locale (légumes, fruits, viande, céréales, épicerie, produits laitiers, œufs) pour proposer une nourriture saine,

• participer au développement économique local en proposant une rémunération équitable aux agriculteurs,

• contribuer à la préservation de l’environnement et des ressources naturelles en assurant la promotion d’une agriculture biologique de proximité.

Françoise David - Radio France
Françoise David © Radio France - Bernard GUYOT

Introduire des produits bio ET locaux dans vos menus, c'est ce que nous pouvons vous aider à accomplir. Avec ISLE MANGE BIO, faites redécouvrir les goûts de saison, améliorez la qualité nutritionnelle des repas, valorisez l'agriculture bio de votre territoire, créez des emplois, protégez votre environnement !

Collège Michel de Montaigne  à Périgueux - Radio France
Collège Michel de Montaigne à Périgueux © Radio France - Bernard GUYOT

Elus, parents d'élèves, cuisiniers, gestionnaires, vous pouvez tous être acteurs de notre initiative

• en participant à l'introduction de bio dans vos restaurants, vous êtes acteurs d'un projet territorial qui a du sens

• vous œuvrez aussi bien à la pureté de l'eau qu'au maintien de la biodiversité

• chaque jour vous donnez à tous les moyens d'accéder à des produits bio et locaux, vous faites découvrir des goûts, des saveurs, la saisonnalité des produits, dans un souci constant d'équilibre alimentaire!

Jean-Marc Treillis chef cuisinier au lycée Michel de Montaigne de Périgueux - Radio France
Jean-Marc Treillis chef cuisinier au lycée Michel de Montaigne de Périgueux © Radio France - Bernard GUYOT

Manger bio local c’est idéal !

L’empreinte écologique d’un aliment intègre outre son mode de production, des notions de transport, d’emballage, de coût énergétique de sa transformation et de sa conservation.

Manger bio en collectivité est loin d’être anecdotique pour notre santé comme pour l’environnement : La restauration collective représente près d’un repas sur dix en moyenne en France. Choisir des approvisionnements bio en collectivité est donc un moyen d’agir avec une portée démultipliée par le collectif.

David Boucard - Radio France
David Boucard © Radio France - Bernard GUYOT

Le label bio renvoie à un mode de production agricole qui n’a recours ni aux engrais et pesticides de synthèse, ni aux OGM. Ce mode de production nourrit les processus biologiques naturels des sols, des plantes, des bêtes pour favoriser leur fonctionnement, croissance, reproduction et résistance naturelle aux maladies ou parasites. Il est codifié dans des cahiers des charges que les producteurs s’engagent à appliquer. Les producteurs sont contrôlés régulièrement par des organismes indépendants, pour pouvoir prétendre au label « agriculture biologique » (AB) après une période de conversion de 2 à 3 ans.

Partager sur :