Replay du mercredi 7 avril 2021

Années 60 : les recherches préhistoriques de Jean Gaussen se déplacent de la Vallée de l’Isle vers l’Afrique

La médecine mène à tout, parfois ! Installé à Neuvic-sur-l’Isle juste après la Seconde Guerre Mondiale, le Docteur Jean Gaussen se passionne pour la préhistoire, jusqu’à acquérir la grotte ornée du Gabillou, à Sourzac. Mais sa curiosité va ensuite le mener jusqu’en Afrique.

Jean Gaussen, site de Lagreich, Tilemsi, Mali, 1963
Jean Gaussen, site de Lagreich, Tilemsi, Mali, 1963 - © Archives Jean-Louis Gaussen

Son fils, Jean-Louis, se remémore cet épisode…

« Mon père avait un cousin germain, Michel Gaussen, qui est parti au Soudan français à l'époque (le futur Mali), en 1957. Il avait été sensibilisé à l'archéologie préhistorique par mon père parce qu'il était présent lors de la découverte de la grotte de Gabillou. Et il parcourt le Sahara dans le cadre de la lutte contre les criquets pèlerins qui détruisent les récoltes. Son travail est de repérer ce qu'on appelle les zones grégarigennes dans lesquelles se rassemblent les criquets. L'objectif est de les détruire avant qu'ils ne s'envolent pour détruire les récoltes. Et dans le cadre de ses prospections, il découvre des gisements, des restes de poterie, des silex, et donc il ramasse ce qu'il trouve. Il note et il envoie mon père. Et donc, entre 1957 et 1962, mon père et son cousin entretiennent une correspondance très, très fertile. C'est quasiment une lettre par semaine et surtout, c'est des colis qui arrivent d'Afrique et que mon père étudie... »

Jean-Louis Gaussen est l’auteur du livre consacré à son père, intitulé « Jean Gaussen, ancien de la brigade Alsace-Lorraine, Médecin et Préhistorien ».

Exemple dessin Jean Gaussen, tarières Eblelit, facies K
Exemple dessin Jean Gaussen, tarières Eblelit, facies K - © Archives Jean-Louis Gaussen
Mots clés: