Replay du mercredi 27 janvier 2021

Des pierres de légende en Périgord, nées du néolithique

- Mis à jour le

Entre 3.500 et 2.000 ans avant J-C, le Périgord n’échappe pas au phénomène du mégalithisme, ces monuments de pierre érigés pour abriter les dépouilles de nos ancêtres. Le préhistorien Alain Beyneix a relevé que certaines de ces pierres avaient alimenté bien des légendes….

Dolmen au coucher du soleil
Dolmen au coucher du soleil © Getty

« Très tôt, à l’instar de nombreuses Provinces de France, les monuments mégalithiques ont suscité la curiosité, voire la méfiance » relève le préhistorien Alain Beyneix. « Ils étaient les témoins d’un passé lointain dont le souvenir s’était perdu. Dolmens et menhir ont inspiré largement l’imaginaire populaire, surtout à l’époque où, dans les campagnes, on ne soupçonnait pas les origines préhistoriques de telles constructions… Dans l’esprit des anciens, la construction de tels monuments ne pouvait être que l’œuvre d’êtres surnaturels ! Des fées ou des géants, seuls capables de transporter, d’assembler d’aussi pesantes pierres. »

L’intervention divine ne serait par ailleurs pas étrangère à l’édification, en Bergeracois, du dolmen de Blanc (Nojals-et-Clottes). Ne l’appelle-t-on pas « La grotte de la Vierge » ?...

Mots clés: