Replay du vendredi 2 avril 2021

En quoi, grâce à l’ADN, se pencher sur la préhistoire nous enseigne pour le futur ?

La paléogénomique, qui étudie les ADN préhistoriques, est une science d’avenir, révélant un passé qui a des enjeux pour le présent. Reste à savoir en quoi se tourner vers le passé nous éclaire sur l’état de nos sociétés actuelles, et nous donne des enseignements pour le futur…

Ludovic Orlando
Ludovic Orlando - © DRFP

« Les travaux paléogénétiques nous donnent beaucoup d'informations sur ce qui pourra se passer aujourd'hui et demain » affirme le docteur en paléogénétique Ludovic Orlando. « Vous voyez, aujourd'hui, nos sociétés sont agitées par des thèses racistes qui reviennent à la surface. Eh bien la paléogénétique peut essayer d'aller donner un visage aux hommes et aux femmes du passé. Par exemple, aller dans des endroits du monde où, très vraisemblablement, on ne s'attendrait pas à ce que les ancêtres qui vivaient à telle ou telle autre époque à tel endroit du monde, avaient une couleur de peau, par exemple noir. Ce travail-là a été fait, par exemple, pour l'homme de Cheddar, qui est un homme chasseur cueilleur qui vivait il y a environ 10.000 ans, bien avant l'agriculture en Angleterre, et découvre que l'homme de Cheddar était un homme vraisemblablement à la peau très, très foncée. De telle sorte que les suprémacistes blancs qui étayaient des thèses racistes de dominance de la peau blanche dans leurs ancêtres anglais, ont été absolument surpris par ce résultat. Et ça a agité pas mal la société anglaise au moment, d'ailleurs, de la campagne du Brexit. Donc vous voyez comment la paléogénétique, en voyageant dans le temps et en vous proposant un portrait-robot très fidèle de ce que à quoi ressemblaient les hommes et les femmes du passé, peut vraiment aujourd'hui agiter des débats complètement contemporains. »

Ludovic Orlando, qui dirige le centre d’anthropologie et de génomique de Toulouse, est l’auteur du livre « L’ADN fossile, une machine à remonter le temps », aux éditions Odile Jacob.

Ludovic Orlando, « L’ADN fossile, une machine à remonter le temps », éditions Odile Jacob.
Ludovic Orlando, « L’ADN fossile, une machine à remonter le temps », éditions Odile Jacob. - © DRFP
Mots clés: