Replay du lundi 1 mars 2021

La préhistoire, une période d’abord étudiée par des hommes… pour des hommes ?

Les premiers préhistoriens des XIXe et du début du XXe siècle étaient des hommes, avec la vision de leur temps sur les relations hommes-femmes… Marylène Patou-Mathis a tenu à remettre les choses à leur place à travers son ouvrage « L’homme préhistorique est aussi une femme ».

Marylène Patou-Mathis
Marylène Patou-Mathis - Olivier Marty - Allary Editions

« Il faut se rappeler que la préhistoire, en tant que discipline scientifique, prend naissance au milieu du XIXe siècle » rappelle la préhistorienne Marylène Patou-Mathis. « Et à cette époque, en plus, la préhistoire, c’est surtout très européen : principalement en France, en Angleterre et en Belgique. Evidemment, les préhistoriens de l’époque sont tous des hommes, qui vivent dans cette société occidentale très patriarcale. C’est là où, évidemment, quand ils vont commencer à réfléchir à la vie des hommes préhistoriques, ils vont avoir cette tendance à calquer leur mode de vie, c’est-à-dire leur structure sociale, notamment ce patriarcat où la femme a des tâches bien précises et est subordonnée à l’homme. Donc ils vont attribuer exactement le même système social… »

Les premières préhistoriennes ne viendront étudier le sujet qu’après la Première Guerre Mondiale, apportant un regard différent.

Marylène Patou-Mathis est l’auteur du livre « L’homme préhistorique est aussi une femme », paru chez Allary éditions.

Mots clés: