Replay du vendredi 29 janvier 2021

Les allées d'Aquitaine du néolithique en Périgord

Le Néolithique, autrement appelé « âge de la pierre polie », est une période où les dolmens furent érigés pour abriter les dépouilles des disparus. Des dolmens, mais aussi des allées funéraires, que le préhistorien Alain Beyneix a répertoriées en Dordogne, principalement dans le Sarladais.

Livre « Monuments mégalithiques en Aquitaine », Alain Beyneix
Livre « Monuments mégalithiques en Aquitaine », Alain Beyneix - Editions Alan Sutton

Découvertes également en Gironde, en Agenais, etc, ces allées funéraires sont nommées « allées d’Aquitaine ».

« Sur le plan architectural, ces allées d’Aquitaine sont de plan quadrangulaire et semblent faire la transition entre les dolmens à couloir et les allées funéraires classiques » expose le préhistorien Alain Beyneix. « La largeur n’est pas toujours constante d’un bout à l’autre du couloir et, souvent, elle se réduit sensiblement du chevet vers l’entrée. La hauteur des montants latéraux diminue aussi de la partie arrière à la partie avant. Alors même si cette réduction de la hauteur n’est pas toujours très remarquable, on observe néanmoins l’emploi de dalles de volume décroissant, du chevet vers l’entrée. Et de ce fait, on parle parfois de monument à deux étages, avec une partie avant assez basse et une partie arrière plutôt surélevée. »

A observer en Dordogne : les allées d’Aquitaine de La Borie Neuve (Marsalès) et les allées d’Aquitaine du Point-du-jour (Vergt-de-Biron).

Mots clés: