Replay du mardi 26 janvier 2021

Les dolmens de type Angoumousin en Périgord

- Mis à jour le

Une centaine de ces architectures de pierre nommées mégalithes ont traversé les âges pour agrémenter les paysages actuels du Périgord. L’archéologue Alain Beyneix s’est notamment intéressé aux dolmens de type Angoumoisin…

Dolmen au lever du soleil
Dolmen au lever du soleil © Getty

« Les mégalithes les plus anciens du Périgord paraissent émerger au milieu du Ve millénaire avant Jésus-Christ » avance le préhistorien Alain Beyneix. « Il s’agit de quelques rares dolmens à couloir, que l’on retrouve dans le nord de la Gironde et dans le sud de la Dordogne. Cette présence témoigne de l’extension la plus méridionale du groupe des dolmens angoumoisins de la moyenne vallée de la Charente. Leur plan est assez classique : ils associent une chambre funéraire, généralement quadrangulaire, à des montants fortement régularisés. Ces chambres étaient recouvertes d’une ou de plusieurs tables massives. Un corridor étroit permettait l’accès à la chambre funéraire. »

Parmi les plus emblématiques du Périgord, notons le dolmen angoumoisin de Peyrelevado (Paussac-et-Saint-Vivien), celui de Larocal (Sainte-Sabine-Born), et le dolmen du Brel (Saint-Léon-d’Issigeac).

Mots clés: