Replay du mercredi 7 octobre 2020

Les fouilles de l'abri de Cro-Magnon sont-elles achevées ?

Depuis sa découverte, en 1868, l’abri de Cro-Magnon, aux Eyzies, que gère actuellement Jean-Max Touron, a été entièrement fouillé et aurait livré tous ses secrets. Mais quand même… N’y aurait-il pas encore quelques lieux à gratter, ici ou là ?... Parce que nous sommes curieux et volontaires, nous !

La météo en octobre -28.500 aux Eyzies ? Un poil frisquette...
La météo en octobre -28.500 aux Eyzies ? Un poil frisquette... © Radio France - Christophe Tastet

"Actuellement, la politique de fouilles n'est pas de faire des recherches à tort et à travers", constate Jean-Max Touron, propriétaire de l'abri de Cro-Magnon, aux Eyzies. "C'est plutôt de faire des fouilles très pointues, très localisées. Donc à mon avis, il ne se reprendra pas de fouilles modernes dans ces lieux, tout au moins dans les années qui arrivent, mais enfin on sait jamais."

"Par contre, on a découvert quelque chose de très intéressante sous la paroi, sous le plafond de l'abri : on a trouvé ce qui pourraient être les plus vieilles peintures du sud de la France. Ca a été découvert il y a très peu de temps ; elles sont très peu lisibles." La périphérie de l'abri, elle, n'a pas été fouillée. Il est donc possible qu'il existe encore des restes très intéressants à découvrir. "Il n'y a pas de raison que, en creusant un petit peu plus haut ou un peu plus en avant, on ne trouverait pas un gisement qui continue." Une idée, donc, à... creuser.

Mots clés: