Replay du mercredi 14 octobre 2020

Les hachettes néolithiques d'une plage du Médoc

Conservatrice du Patrimoine, chargée de la gestion des collections, Pauline Rolland est au cœur des réserves du Musée National de la Préhistoire des Eyzies, qui sont emplies de pièces pour le moins inattendues…

Hachettes en cuivre
Hachettes en cuivre © Radio France - Christophe Tastet

Il est question aujourd'hui, avec Pauline Rolland, de hachettes en cuivre trouvées sur une plage du Médoc. "Au musée, nous conservons 38 hachettes qui proviennent d'un dépôt dont on estime le nombre à 350 hachettes. Ce sont des petites hachettes en cuivre, entre 6 et 11 cm, qui datent vers 2.500 / 2.300 av. J-C et qui sont donc les premiers témoignages d'une métallurgie dans le sud-ouest de la France puisqu'on est à la fin de la Préhistoire, au moment où la métallurgie se développe."

"Si le musée est surtout connu pour ses collections paléolithiques, il ne faut pas oublier qu'il y a également des collections néolithiques et des âges des métaux, âge du bronze, âge du fer, qui témoignent de la métallurgie en Europe. On est à la fin de la Préhistoire, au moment où les Hommes sont déjà sédentarisés et développent donc une métallurgie. On dit souvent que ça correspond également à l'apparition des inégalités entre les sociétés, puisqu'on a  une conservation des richesses inégale en fonction des personnes et des corps sociaux."

Ces hachettes en cuivre sont trop fines (3 mm d'épaisseur) pour avoir été des outils. Ce sont plutôt de petites unités de métal, plus faciles à transporter et à mettre en forme pour réaliser ensuite des outils, tels que des poignards ou des pointes de flèche. 

Mots clés: