Replay du mercredi 23 septembre 2020

Les parures de Castel Merle : des bijoux...

Que faire à Sergeac, il y a bien, bien longtemps, lorsque l’on a en possession de l’ivoire et des os ? Isabelle Castanet, propriétaire du site, est au fait de la chose : le site de Castel Merle n’était pas loin d’être la capitale de la joaillerie préhistorique.

Animation peinture sur paroi à Castel Merle
Animation peinture sur paroi à Castel Merle © Radio France - Christophe Tastet

"Le vallon de Castel Merle va donner trois ateliers de fabrication d'éléments de parure." explique Isabelle Castanet.  "Alors on ne parle pas trop de "bijoux", là. On va plutôt parler d'éléments qui sont très jolis, certes, mais on peut avoir une approche comme les natifs Américains : ça permet d'identifier les personnes par rapport au rang, à la position dans le groupe." Ces éléments de parure accompagnent également tout un chacun dans l'au-delà, comme le prouvent les sépultures.

"La particularité de Castel Merle, et ce qui est assez fascinant, ce sont les matières premières utilisées pour ces bijoux. On va retrouver énormément de matières premières qui ne proviennent pas de cette vallée. On va retrouver des perles en ivoire de mammouth ; cet ivoire est fossile et provient probablement d'Europe Centrale. On va retrouver des coquillages marins qui sont de la Méditerranée, des bords de l'Atlantique ou de la Manche." Les mouvements migratoires ont donc permis l'échange de matières premières contre, probablement, du savoir-faire. Ces matières premières ont été travaillées sur le site même, au sein d'ateliers de production.

Mots clés: