Replay du lundi 25 janvier 2021

Les premières architectures de pierre du Périgord au néolithique

- Mis à jour le

Il y a plusieurs millénaires, les hommes du Néolithique érigèrent des menhirs et édifièrent des dolmens ou des allées funéraires pour abriter les dépouilles de leurs disparus. Ces mégalithes constituent les plus anciennes architectures de pierre du Périgord.

Le dolmen de Peyrelevade à Brantôme
Le dolmen de Peyrelevade à Brantôme © Getty

« En Périgord, on a recensé plus d’une centaine de ces monuments » détaille le préhistorien Alain Beyneix. « On peut les retrouver essentiellement au sud-ouest, en Bergeracois, ou à l’est, dans le Sarladais. Les sépultures mégalithiques, les dolmens et les allées couvertes, représentent des architectures assez diverses. Il faut savoir que les vestiges aujourd’hui apparents ne correspondent qu’aux parties internes des monuments. Au départ, ces monuments étaient enserrés dans des tumulus de terre ou de pierraille, et l’arasement des tertres par l’érosion a peu à peu permis le dégagement des chambres et des structures d’accès. Toutes ces tombes mégalithiques servaient de sépultures collectives. On y déposait successivement, au fil du temps, les défunts d’une même communauté, et l’étroite cohésion du groupe dans le monde des vivants se retrouvait reconstituée dans celui des morts. »

Dans le livre d'Alain Beyneix"Monuments mégalithiques en Aquitaine, éd. Sutton, 2009", vous retrouverez les notices et des photographies des dolmens et allées funéraires évoqués dans cette série d'émissions.

Mots clés: