Replay du jeudi 25 juin 2020

T'es de l'Est si... en vacances dans le sud, tu es content de voir des voitures 57, 54, 55 ou 88

Nous avons des comportements parfois étonnants… surtout en été.

On adore le voir... dans le sud
On adore le voir... dans le sud

Ça y est, on les a attendu toute l’année… on va en vacances dans le sud ! 

Le sud que les Lorrains appellent « le midi ». 

Dans les faits, le midi de la France, c’est tout ce qui est en dessous d’une ligne La Rochelle - Clermont-Ferrand et Lyon. 

Le nom vient du fait qu’à midi, le soleil est au sud. 

Mais pour les Lorrains, la ligne est encore plus basse : le midi, c’est tout ce qui est au bord de la mer Méditerranée ou au bord de l’Atlantique car, pour nous, s’il n’y a pas la mer, ça ne peut pas être le midi !

Si un Lorrain vous dit : « je pars dans le sud »...

Alors, il faudra comprendre : « ouais bon, j’ai une cousine qui habitait Sarreguemines et qui est maintenant dans la région de Toulouse et qui peut nous héberger, c’est quand même loin de la mer… mais pas grave, ça nous coûtera pas trop cher, tout ce qu’elle veut c’est qu’on lui ramène du maquillage du DM et des bouteilles de Melfort ». 

Si un Lorrain vous dit : "je descends dans le Midi"... 

Là, vous pouvez penser que le Lorrain part dans une station balnéaire avec plages à gogo, odeur de chichis et club Mickey. 

Ça sent déjà la lecture du "Closer" sur la natte de plage, la crème solaire et les visites des caves viticoles. 

Les vacances commencent sur la route

Pour les Mosellans, les vacances commencent dès le passage du péage de Gye sur l’A31 en dessous de Toul, direction Beaune. 

A cet endroit, l’A31 devient payante et elle ne coince pratiquement jamais. 

On se prend déjà une bonne dose d’exotisme dans la figure ! 

En général, il faut attendre Lyon pour que la voiture Lorraine entre dans un autre univers. 

Et à partir de ce moment là… les Lorrains se mettent à chercher les plaques 57, 54, 55, 88 ! 

"Regarde, il y a un 54 en face !"

Jamais les Mosellans ne sont aussi chauvins que lorsqu’ils sont loin du département. 

Ils deviennent même Lorrains jusqu’au bout des ongles.  

-- Ils pourraient casser la figure aux vacanciers des autres régions qui osent critiquer nos villes… même quand ça concerne Nancy.  

-- Ils râlent parce qu’il n’y a pas de Melfort au Shopi de Port Baracarès. 

-- Ou parce que les restaurateurs ne savent pas ce que c’est que du Maguy pour mettre dans la bouillabaisse. 

-- Ils ont l’impression en allumant la télé dans l’appart de location que TF1 et France 2 ne parlent que de la Lorraine. 

-- En regardant la météo, ils se disent « il fait quand même plus beau à Metz cette semaine, non ? ». 

-- Ils trouvent que Monaco est vraiment un pays qui ne sert à rien, si on le compare au Luxembourg, et en plus, tout est plus cher ! 

-- Dès le deuxième jour des vacances, ils commencent à réfléchir à ce qu’ils vont faire une fois qu’ils seront rentrés : « tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas été à l’étang du Stock », alors qu’il reste 10 jours de vacances dans le sud. 

-- Pendant les animations, quand on demande à d’autres vacanciers d’où ils viennent et qu’ils répondent « Neufchateau » dans les Vosges, ils hurlent comme si c’était chez eux alors qu’ils n’y sont jamais allés. 

Pourtant, de retour en Lorraine, ils diront en regardant les paysages : « eh bah, je vois que ça n’a pas changé ici, on était mieux dans le sud… enfin, dans le Midi. ». 

Le chauvinisme lorrain c’est dire « je t’aime » à une condition… que la Lorraine ne soit pas là pour l’entendre. 

Mots clés: