Terre Vivante

Le samedi à 7h47

Bien manger
Bien manger © Getty

Mange, bouge-toi et kiffe

Diffusion du samedi 15 février 2020 Durée : 4min

Vous souvenez-vous de la chanson “On est foutu, on mange trop”. Souchon était précurseur, c’était en 1978. Il avait raison, on mange trop.

En effet, Souchon était précurseur, c’était en 1978. Il avait raison, on mange trop. Trop en quantité, trop gras et trop sucré. Or on constate une montée de l’obésité, du diabète de type 2, des cancers, des maladies cardiovasculaires et leur corrélation avec l’alimentation est avérée. 

Dans le monde, la consommation de sucre a fait un bond entre 2001 et 2017 : +38%. Et en France, 3,3 millions de personnes sont touchées par le diabète. Désormais 15% des Français sont touchés par l’obésité, 20% dans une région comme les Hauts-de-France. Certains s’inquiètent même de l’impact que pourra avoir dans les décennies à venir, cette épidémie de “diabésité” capable de faire flancher notre système de sécurité sociale. En France, le traitement du diabète coûte à lui seul 8 milliards d’années par an à l’assurance-maladie.  

Nous mangeons de plus en plus d'aliments ultratransformés

... Des barres chocolatées, des petits pains emballés, des sodas, des soupes en brick ou déshydratées, des plats surgelés ou prêts à consommer… Or une étude qui a fait date, sortie en 2018, a pointé l’impact de ces aliments ultratransformés sur le cancer. Elle montre très clairement – sur 105 000 participants, donc un échantillon très représentatif – que leur consommation est directement corrélée à une hausse du risque de cancer : lorsqu’on augmente de 10 % la part d’aliments ultratransformés dans son alimentation, on augmente de 12 % le risque de cancer.  

C’est pour faire prendre conscience de ces enjeux que l’exposition “Mange, bouge-toi et kiffe” est organisée actuellement au centre de congrès de l’école de management de Grenoble, à côté de la gare. Son but est d’aborder le “bien manger”, en présentant les différentes familles d’aliments : les fruits et légumes (5 par jour… comme on nous le martèle), les légumineuses (deux fois par semaine au moins), le poisson (il ne faut pas oublier les poissons gras, comme le maquereau par exemple !), la viande (baisser sa consommation)… Une liste de recommandations qui pourrait sembler un peu rébarbative, mais présentée de façon ludique, sous forme de BD, pour un public très large. 

Ce week-end, l’exposition est accompagnée de conférences et d’ateliers. Ainsi cet après-midi, 

  • à 14h, Cindy Caldara, enseignante-chercheuse, vous aidera à savoir déchiffrer un packaging pour mieux manger.
  • à 15h, je ferai un atelier autour de manger bio et local, avec un petit jeu amusant qui permet d’analyser ses achats et son approvisionnement

 Et demain, un beau programme de conférences commence à 11h avec, notamment,

  • à 14 h, Anne-Laure Borel, responsable du centre spécialisé de l’obésité Grenoble Arc Alpin, qui parlera des vérités et mensonges autour de cette maladie
  • à 15h, une conférence de Christophe Pison, chef du service pneumologie physiologie au CHU Grenoble Alpes sur la prévention des maladies chroniques par l’alimentation

Le tout donc, au “World Trade Center” comme on l’appelle pompeusement, place Robert-Schumann.

Mots clés