Replay du samedi 16 mai 2020

Tous au jardin ! avec Marie Arnould

Jamais on n’a autant semé et planté que ce printemps ! Dès l’annonce du confinement, à la mi-mars, les semenciers ont fait face à un afflux de commandes de graines – parfois deux fois plus que d’habitude !

Acheter ses plants peut aussi devenir un acte citoyen.
Acheter ses plants peut aussi devenir un acte citoyen. © Getty

Idem pour les producteurs de plants de légumes : les gens se sont rués dès que les plants de légumes et aromatiques ont été classés comme produits de première nécessité, c'est-à-dire le 1er avril.

Des producteurs isérois ont répondu au flux des demandes

Autour de Grenoble, Sophie Malaponti, par exemple, de Ça dépote à Crolles, ou Thierry Rault de la Ferme aromatique de Varces ont été pris d’assaut. Ils ont beaucoup communiqué sur leurs pages Facebook, et le bouche à oreille a fonctionné, les gens étant vraiment à la recherche de producteurs locaux. Ils ont organisé des drives, des livraisons sur les marchés de Grenoble, et ils sont parvenus à tirer leur épingle du jeu.

C’était un bon calcul de choisir d’acheter plutôt chez eux que dans les jardineries, où les queues étaient interminables ! Et puis, les plants qu’on achète chez des producteurs locaux sont d’une tout autre qualité que ceux qu’on trouve en grande distribution… 

Un vrai pépiniériste-producteur multiplie et élève lui-même les plantes, il les considère comme des êtres vivants, et les élève comme telles. De ce fait, elles ont des racines dynamiques qui sauront s’adapter aux sols, elles sont résistantes et rustiques, prêtes à tout ! Rien à voir avec les productions de masse, élevées dans des serres chauffées, sur du substrat fibreux, à grand renfort d’engrais chimiques : ces dernières flanchent dès qu’on les met en conditions naturelles. 

Les plantes aussi, malheureusement, peuvent être industrielles !

Et puis ces pépiniéristes producteurs, ce sont de petites structures, souvent à l’échelle familiale, ce sont des passionnés qui savent vous conseiller, qui connaissent leur métier jusqu’au bout de la griffe. 

Acheter ses graines et plants en circuits courts, c'est soutenir des producteurs locaux

Les horticulteurs producteurs sont aussi en difficulté : il sont de moins en moins nombreux en France et en Isère. N’hésitez pas à vous tourner vers eux : en ornement, sur le bassin grenoblois, vous avez par exemple la pépinière de la Taillat, de Bernard Vesco. Il a beaucoup perdu ce printemps avec l’annulation de toutes les fêtes des plantes. Mais il vous accueillera avec plaisir sur rendez-vous. Il a toutes sortes de végétaux, aussi bien des rosiers, des framboisiers, des andromèdes, des arbres à muguet…, mais exclusivement des variétés insolites, différentes : des roses à parfum, des framboises blanches ou orange…

Une foire aux Plants se tient à Mens, ce dimanche 17 mai

Et puis, ce dimanche, vous pourrez retrouver une quinzaine de producteurs de plants lors de la foire aux Plants de Mens, dans le Trièves, qui se tient habituellement le 8 mai. Un conseil si vous cherchez des tomates et des légumes à planter, allez-y tôt ! D’ailleurs, la foire se terminera à 14h. Certains producteurs proposent une possibilité de précommande. Pour ce faire, rendez-vous sur le site des Pouces vertes, qui organise la foire.

Mots clés: