Replay du jeudi 2 janvier 2020

Les jumeaux d’Hendaye

En empruntant le sentier du littoral au bout de la grande plage d’Hendaye, dernière ville côtière avant l’Espagne, vous pouvez accéder à la crique dite « des 2 jumeaux ».

Pays basque, Hendaye, Deux-jumeaux au cap Sainte-Anne.
Pays basque, Hendaye, Deux-jumeaux au cap Sainte-Anne. © Getty - Nicolas Thibaut

Là, au large de la corniche, plantées dans l’océan comme deux sentinelles en faction, deux imposantes mégalithes surveillent le large en résistant aux assauts répétés de l’océan. C’est magnifique.

On pense aujourd’hui que ces impressionnants rochers se sont détachés de la falaise sous l’effet de la mer et du vent mais sachez qu’en des époques moins rationnelles on a longtemps avancé une explication bien différente. Ces deux colonnes seraient le résultat d’un exploit manqué du redoutable chevalier Roland. Eh oui, le neveu de Charlemagne, celui-là même qui périt plus tard au col de Roncevaux. 

Ecoutez ça. Accompagnant son oncle et empereur dans sa reconquête du sud de la France face aux sarrasins venus du proche orient, ses troupes se retrouvaient bloquées devant les murs de Bayonne.

Afin de s’ouvrir un passage au plus vite et d’éviter ainsi le classique siège long et usant de la cité, le robuste guerrier conçut alors un stratagème étonnant. Depuis les hauteurs du massif des trois Couronnes où se trouvait son campement, on allait lancer à main nue un énorme rocher pour écraser les remparts de la ville basque. 

Pas bête, mais pas évident, lui seul Roland étant capable d’une telle prouesse. Cela dit tout le mérite lui en reviendrait ce qui n’était pas pour lui déplaire. Donc, passant à l’acte, confiant dans sa force, il s’empare d’un bout de montagne et recule de quelques pas avant de s’élancer. Vas-y mon Roland tu peux le faire ! Et c’est parti !

Est-ce que ce fut à cause du sol glissant des pentes pyrénéennes ou d’un lacet défait ? D’une brusque bourrasque ou d’un cri d’oiseau intempestif qui l’aurait fait sursauter ? Qui sait ? Toujours est-il que la jambe d’appui du puissant chevalier ripa malencontreusement au moment de l’envoi. Patatras ! Roland se retrouva le nez dans la bruyère et le projectile déviant de sa trajectoire s’envola ad patres avant de rouler le long de la pente jusqu’à la mer où il se brisa en deux à l’atterrissage. Dommage, dommage. S’il avait atteint son but, les troubadours et colporteurs du moyen âge auraient assurément célébré cette incroyable démonstration à grand renfort d’odes et de chansons de geste. Raté ! 

Moralité 

Gentes dames et damoiseaux tout est possible, en théorie, mais si l’idée parait belle, c’est sur le terrain qu’elle prend vie. Lors vérifiez chaque détail, chaque repli et prenez garde à vos appuis.

Mots clés: