Replay du vendredi 3 janvier 2020

Les sirènes de Masevaux

Formés lors de la dernière glaciation, les lacs de Haute-Alsace offrent aux visiteurs des décors aussi majestueux que fascinants. L’un d’eux, « le lac Bleu » doit sa couleur, dit-on, aux caprices de trois ondines qui y avaient élu domicile. En voici l’histoire.

Masevaux, vallée de la Doller, parc régional des ballons des Vosges, Haut-Rhin.
Masevaux, vallée de la Doller, parc régional des ballons des Vosges, Haut-Rhin. © Getty - Michel Peres

Jalouses d’un couple de bergers amoureux flânant le long de la rive, nos 3 naïades s’imaginèrent briser cette idylle en capturant le jeune homme par la ruse avant de l’entraîner au fond des eaux. 

La bergère aux abois supplia alors sans relâche les sirènes, de rendre la vie à son compagnon et finalement, après moult tergiversations, l’otage fut libéré. Mais à 3 conditions : que la demoiselle leur garantisse un secret absolu, leur sacrifie sa jeunesse et leur offre le bleu de ses yeux ; un bleu si profond qu’elles s’empressèrent de le mêler aux eaux du lac, leur donnant une teinte céleste, douce et lumineuse. 

Émergeant peu après, le jeune berger, se mit en quête de sa bienaimée étonnamment absente. Longeant la berge, il interrogea une vieille femme assise au bord de l’eau. Savait-elle quelque chose ? mais devant son si son silence résigné, il n’insista pas et poursuivit son chemin. Durant les mois suivants, il continua cependant obstinément à chercher son amour, explorant chaque vallée, chaque versant, et demandant partout des nouvelles. En vain malheureusement. 

Au comble du désespoir, il retourna errer sur le lieu d’origine de son malheur quand il entendit flotter dans l’air la mélodie qu’il partageait jadis avec sa dulcinée. S’approchant, il reconnut la vieille femme muette aux yeux blancs qu’il avait croisé en sortant de l’eau et qui soufflait dans une flûte de roseau le refrain de leur chanson. Et en la contemplant attentivement, il reconnut bientôt en elle celle qu’il espérait de tout son cœur. Alors, la serrant délicatement dans ses bras il déposa sur ses lèvres le tendre baiser de leurs souvenirs et ils restèrent là, enlacés, fixant les reflets argentés du lac sous le soleil couchant.

Les Trois nymphettes, qui s’étaient bien diverties des vaines recherches du berger, n’avaient pas perdu une miette de la scène et ne purent que s’émouvoir d’une telle fidélité. D’un commun accord pour une fois, elles décidèrent alors de rendre aux jeunes amants leur bonheur volé et de défaire leur sortilège. Enfin pas tout à fait. Elles gardèrent quand même pour elles quelques pigments de ce bleu si intense qui aujourd’hui encore donne sa couleur et son nom au lac de Masevaux

Moralité

Messieurs, soyez toujours fidèles à vos souvenirs et à vos sentiments, vous y trouverez la force de surmonter la duplicité de multiples empoisonneuses.

Mots clés: