Événements

Tour d'Ile de France en 40 jours - Baladeur en direct

Du lundi au vendredi à 10h45

Jérôme Houvet, Responsable technique du Parc de Sceaux
Jérôme Houvet, Responsable technique du Parc de Sceaux - Héloïse Erignac

Etape 3 : Le Parc de Sceaux

Diffusion du vendredi 24 août 2018 Durée : 3min

Avec Jérôme Houvet, Responsable technique du Parc

Sous la commande de Colbert, grand ministre de Louis XIV, Le Nôtre magnifie le paysage, en créant comme à Versailles, un parc monumental riche de 9 hectares de bassins et canaux, de grandes perspectives, de terrasses, de cascades, de statues et de broderies.

Domaine de Sceaux - Aucun(e)
Domaine de Sceaux

Le décor ancien du Parc de Sceaux a été détruit à la Révolution et sa surface a été réduite de vingt pour cent à la fin des années 1920 mais les vastes perspectives dessinées par Le Nôtre ont été préservées et il reste aujourd’hui l’un des plus beaux lieux de promenade de la couronne parisienne.

Le Grand Canal du Domaine de Sceaux - Aucun(e)
Le Grand Canal du Domaine de Sceaux

André Le Nôtre fut chargé par Jean-Baptiste Colbert de redessiner un nouveau parc autour de sa « maison des champs » que le ministre venait d’acquérir et faisait agrandir, au début des années 1670. Le célèbre jardinier, outre ses réalisations à Vaux-le-Vicomte, Saint-Germain-en-Laye, Fontainebleau, Versailles, Marly, Saint-Cloud, Chantilly et Meudon, créa à Sceaux, sur un côteau présentant une remarquable exposition, une œuvre fort admirée par ses contemporains.

Dans les sous bois du Parc de Sceaux - Aucun(e)
Dans les sous bois du Parc de Sceaux

Les dessins, gravures et chroniques permettent de connaître l’aspect du parc dans la seconde moitié du XVIIe siècle. La composition s’articulait sur deux axes se croisant à angle droit au niveau du château. Le premier partait, au nord, du bassin de Diane pour filer vers les cascades et le bassin de l’Octogone. Le second, à l’est, prenait naissance à l’allée d’honneur, traversait le centre du château, puis s’épanouissait sur les terrasses et les parterres situés à l’ouest du château, en direction de Châtenay.

La grande cascade, ornée d’un somptueux décor, constituait une des attractions majeures de ce jardin, complétée par de nombreuses « salles vertes » agrémentées de fontaines, jeux d’eau, treillages et sculptures. A la fin des années 1680, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, fils aîné du célèbre ministre, fit aménager un grand canal, constituant un nouvel axe, plus au sud-ouest.