Le sac plastique doit disparaître

L'attente aux caisses d'un supermarché - photo d'illustration

Émission 

La commission européenne part en guerre contre les sacs plastiques polluants. Bruxelles veut freiner leur utilisation de 80% d'ici 2019 dans l'Union européenne. Pour y parvenir, les eurodéputés recommandent aux états membres de mettre en place des mesures incitatives, comme une taxe au sac ou une baisse de leur commercialisation. Voire leur interdiction. Par Téa Bazdarevic

198, c'est en moyenne le nombre de sachets plastiques que consomme un Européen chaque année. En tout, cela représente 100 milliards de sacs plastiques dans l'union européenne. Un nombre qui pourrait même atteindre 111 milliards si rien n'est fait d'ici 2020. Et c'est d'autant plus inquiétant lorsque l'on sait que 89% de ces sacs ne servent, le plus souvent, qu'une fois. Conséquence de cette consommation excessive: chaque année près de 8 milliards de déchets sauvages sont retrouvés dans la nature, principalement dans la mer. Et une fois dans l'environnement, il est très difficile de les éliminer puisqu'il leur faut plusieurs siècles pour disparaître.                                                     Distribuer moins de sacs La réduction se fera par étape. Les états membres devront réduire la consommation de sacs plastiques de 50% d'abord à l'horizon 2017, puis de 80% d'ici 2019. Les sacs plastiques utilisés pour emballer les fruits, les légumes ou les confiseries devront eux être remplacés par des sacs en papier recyclé, biodégradables ou compostables. La Commission européenne recommande également l'instauration d'une taxe, une mesure déjà en vigueur en France. Depuis le 1er janvier, les sacs plastiques sont taxés à hauteur de 6 centimes. En comparaison, l'Irlande impose une taxe de 50 centimes par sac. Dans ce pays, en un an, le volume de sacs distribués a baissé de 90%. Seuls les sacs très légers utilisés pour emballer les produits alimentaires tels que les viandes crues ou les produits laitiers pourront continuer à être distribués gratuitement. Certains eurodéputés veulent même aller plus loin et interdire purement et simplement la commercialisation des sacs plastiques.                                                 Une victoire du Parlement européen A l'origine de cette initiative, une eurodéputée danoise, qui proposait de modifier la directive relative aux emballages et aux déchets d’emballages. Le 4 novembre dernier, Bruxelles a adopté sa proposition, mais à l'époque aucune mesure radicale n'avait été annoncée. La Commission européenne s'était contentée d'inviter les états à réduire le volume des sacs plastiques en circulation. Le projet de loi, lui a été adopté début mars. Il aura fallu plus de 10 ans pour en arriver là...

Partager sur :