Soins dentaires: la France moins chère que ses voisins

Les dentistes en grève aujourd'hui

Émission 

Un certain nombre de cabinets dentaires étaient en grève ce lundi. Ces dentistes réclament une revalorisation de leurs tarifs et de meilleurs remboursements pour leurs patients. Il est vrai que pour les soins de base, les dentistes français sont plutôt bon marché.

La Confédération Nationale des syndicats dentaires a compilé les tarifs pratiqués dans une quinzaine de pays d'Europe. Il se trouve que les particiens français sont plutôt bien placés. Ainsi, une séance de détartrage est facturée 29 euros en France, 27 euros en Belgique mais 80 euros en Espagne et 90 euros en Allemagne. 115 euros en République tchèque, un record.Autre exemple: les amalgames, les anciens plombages. Selon l'intervention, ils coûtent en France de 17 à 40 euros. De 30 à 70 euros au Danemark. De 70 à 120 euros en Allemagne. Un dernier exemple: une radio panoramique est facturée 21 euros en France, mais 120 euros au Danemark.                          Allier santé et tourisme? Franchir la frontière n'est pas forcément une bonne idée pour les soins courants mais peut être tentant pour des prestations plus élaborées. Les dentistes hongrois, par exemple, accueillent à Budapest des patients français, mais aussi autrichiens ou allemands, attirés par des tarifs très attractifs. Sur internet, de nombreuses cliniques hongroises promettent des séjours détente et tourisme. Certaines se chargent même du transport et de l'hôtel. Les dentistes regroupent les séances et posent en quelques jours des couronnes à 300 euros, contre 500, voire 900 euros en France.Les dentistes affirment compenser le gel du barême de la sécurité sociale grâce à ce type d'actes. Pour le moment, seule une minorité de patients, semble-t-il, se risque à traverser les frontières pour un inlay ou un bridge. La directive sur les soins transfrontaliers, qui est entrée en vigeur il y a trois mois, pourrait encourager le nomadisme médical. Les patients français ont maintenant l'assurance de se voir rembourser les soins réalisés à l'étranger, sur la base du tarif de la sécurité sociale. De quoi subventionner le vol vers Budapest...

Partager sur :