Bientôt en Europe des camions plus sûrs

 Sillé-le-Guillaume, dans la Sarthe

Émission 

En France, les camions représentent 5% du trafic routier. Mais, en 2014, plus de 14% des personnes tuées sur la route ont perdu la vie dans un accident impliquant un poids-lourd, selon l'Observatoire national de la sécurité routière. L’Union européenne va adopter très rapidement de nouvelles règles pour améliorer la sécurité des camions.

Pour réduire les accidents, Bruxelles veut améliorer la conception des camions. Le texte adopté mardi 10 mars 2015 par le Parlement européen à Strasbourg va être soumis rapidement au Conseil des ministres de l'Union européenne, puis il sera intégré aux différentes législations nationales. Les constructeurs vont devoir adapter le design des véhicules à ces nouvelles normes. Les cabines seront allongées, pour amortir les chocs. C'est la fin programmée des camions "à nez court".Les cabines du futur seront aussi plus rondes, pour réduire les angles morts et élargir le champ de vision des conducteurs. Juché dans sa cabine, le routier ne repère pas toujours les piétons et les cyclistes.

Lutter contre la pollution de l'air

Grâce à un design repensé, munis par exemple des ailerons arrière, les nouveaux camions seront moins gourmands en gasoil. Les constructeurs sont censés promouvoir aussi les carburants de substitution, comme le gaz naturel et le GPL. Le texte autorise les véhicules plus lourds, une tonne de plus, pour embarquer ces  technologies plus vertes. Les parlementaires défendent aussi le frêt "multi-modal", remorques et conteneurs pourront passer plus facilement de la route au rail ou au bateau.

Les eurodéputés opposés aux méga-camions

Ils ne veulent pas voir circuler en Europe de camions de 60 tonnes et de 25 mètres de long, de "gigaliners", comme il en existe aux Etats-Unis. On ne devrait pas rencontrer en Europe de véhicules de plus de 45 tonnes. Ils seront tolérés tout de même dans quelques pays, sur certains axes, sur les routes toutes droites de Finlande ou de Suède, mais on ne les croisera pas dans le massif alpin.  Ces méga-camions font débat: deux convois remplacent trois camions classiques. Pour leurs promoteurs, ils sont très utiles pour relier par exemple un centre de production au port. Mais abiment le macadam. Les défenseurs de l'environnement, en tout cas, sont résolument contre.

Partager sur :