Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 20h02

Malgré le "dieselgate", le secteur automobile européen a le vent en poupe

Volkswagen mise désormais sur l'électrique

Tous Européens du jeudi 29 septembre 2016

Par

Le Mondial de l'automobile ouvre ses portes à Paris (du 1er au 16 octobre pour le public). Si le salon accueille moins de constructeurs que l'an dernier, cette édition 2016 est marquée par une explosion de nouveaux moteurs... moins polluants: le scandale Volkswagen est bien sûr passé par là.

Malgré le "dieselgate", le secteur automobile européen a le vent en poupe

Il y a un an, Volkswagen avouait avoir truqué 11 millions de moteurs diesel afin de les faire passer pour plus propres, ce qui lui coûtera sans doute plus en milliards de dollars pour échapper à un procès aux Etats-Unis. Alors que les enquêtes suivent leur cours notamment au Parlement européen, et que le doute pèse sur d'autres constructeurs, le scandale a éclaboussé l'ensemble du secteur et plane sur ce Mondial de l'automobile: l'avenir du diesel et les normes anti-pollution y sont cette année au coeur des préoccupations.

Le point positif c'est que cette affaire a obligé l'industrie et les politiques à prendre enfin le problème à bras le corps

Résultat: des moteurs en principe moins polluants, qui résistent mieux aux tests y compris anti-triche, Volkswagen met l'accent sur l'électrique avec son nouveau propotype de véhicule urbain, Toyota ne propose même plus de version diesel pour son dernier modèle compact. PSA compte bien vendre ses nouveaux 4X4 urbains jusqu'en Iran. Parmi les créneaux porteurs: la mobilité partagée; des véhicules à la fois robustes et économiques, chics et confortables pour le covoiturage, l'autopartage ou le transport individuel avec chauffeur. Sans oublier les voitures connectées, d'où le partenariat signé Renault-Nissan et Microsoft pour les futurs logiciels de véhicules autonomes.

D'autant plus que le marché automobile européen se porte bien

Après 5 années de crise profonde, tout le secteur s'est remis d'aplomb. Les immatriculations sont en hausse de 8,1% en Europe, de 6,1% en France. Le monde n'a jamais autant acheté de voitures: 87 millions l'an dernier. A Paris, Genève ou Francfort, les salons font le plein. Car malgré le Dieselgate, l'objet voiture continue à bénéficier d'une image très positive, synonyme de liberté, d'autonomie et de gain de temps, parfois de richesse, de frime et de puissance. En tout cass la perception des marques mises en cause ne s'est dégradée chez les Allemands et les Polonais. Les Français sont un plus sévères. Mais c'est en Italie et au Japon que les acheteurs sont les plus sensibles à la question environnementale, ainsi qu'aux Etats-Unis d'où le scandale Volkswagen est parti.

Partager sur :